Sciences / Monde

Cette île est en train de disparaître sous l’Atlantique

Temps de lecture : 2 min

La montée des eaux grignote la surface de l'île Lennox, au sud-est du Canada.

Les eaux de l'océean Atlantique ont commencé à engloutir l'île Lennox, habitée par une communauté aborigène |  Capture d’écran YouTube du reportage vidéo du National Geographic
Les eaux de l'océean Atlantique ont commencé à engloutir l'île Lennox, habitée par une communauté aborigène | Capture d’écran YouTube du reportage vidéo du National Geographic

L’île Lennox est un bout de terre de 170 kilomètres carrés... Pour le moment. Un long article de National Geographic pointe les ravages du réchauffement climatique sur ce territoire canadien. Sous l’effet de la montée des eaux, l’île est en train de disparaître, rongée par l’Atlantique, comme en atteste cette vidéo réalisée par National Geographic.

Un homme explique ainsi que, lors de son arrivée sur l’île, ses enfants pouvaient jouer au base-ball dans le jardin. Aujourd’hui, c’est devenu impossible. À raison d’un mètre en moins par an, dit-il, le jardin est devenu trop petit. S’ajoutent à cet engloutissement latent de nombreuses autres sources d’inquiétude pour la communauté aborigène de l’île, de sous-sols inondés au creusement des berges en passant par des routes détériorées.

Motherboard rappelle la préoccupation croissante des habitants des îles et des zones côtières face à la montée des eaux. Début décembre, une fausse start-up promettait même de vendre des biens immobiliers à forte plus-value sur le long terme. Situés en hauteur, ils étaient censés prendre de la valeur à mesure que les autres habitations seraient submergées. L’auteur du canular assure avoir été sollicité par des dizaines de clients potentiels.

Slate.fr

Newsletters

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Faire la grasse matinée le week-end pourrait augmenter votre espérance de vie

Une bonne excuse à dégainer pour trainer au lit.

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre (mais nuisent aux 99,99% restant)

Nous sommes les moins nombreux, mais les plus gênants.

Newsletters