Santé

Pour votre booster votre cerveau, vous reprendrez bien un peu d'électricité?

Temps de lecture : 2 min

De plus en plus d'entreprises se positionnent sur le marché des simulations transcraniennes à courant direct. Ce, même si ses effets sur le grand public restent encore à démontrer.

Capture du site de la compagnie Thync qui propose ce genre de
Capture du site de la compagnie Thync qui propose ce genre de

Pour booster ses capacités cognitives, certains avaient recours jusqu'ici à différents types de médicaments. Le Xanax, par exemple, permet de traiter les troubles anxieux. On prête à l'Adderall des vertus pour faciliter la concentration ou la mémorisation. Mais depuis peu, un nouveau type de recettes s'est installé sur le marché, comme l'explique Slate.com: les simulations transcraniennes à courant direct.

Il s'agit là de stimuler les neurones à l'aide d'une petite décharge électrique. Une sorte d'électrochoc en version light. Pour y arriver, différents moyens existent. Il est possible de se procurer des kits basiques avec une petite batterie et deux électrodes. Mais, aux États-Unis, des compagnies, comme Thync, commercialisent également des appareils connectés à un smartphone. Et destinés au grand public.

Des effets incertains

La simulation transcranienne à courant direct n'est pas un phénomène inconnu du monde médical. Il existe déjà une vaste littérature scientifique sur le sujet. On sait par exemple que cette méthode peut aider les personnes qui souffrent de dépression ou de souffrances chroniques. Par contre, les résultats sur des individus en parfaite santé sont beaucoup plus incertains.

Que faire dès lors de tous les produits très explicitement markétés pour simplement booster les capacités de tout un chacun? Faut-il qu'une autorité médicale les régule? Ou doit-on les considérer davantage comme des outils technologiques? Pour l'heure, aucune administration n'est encore intervenue sur ce marché émergent.

En savoir plus:

Newsletters

J'ai reçu le vaccin Janssen mais ce ne sont pas ses effets secondaires qui m'inquiètent

J'ai reçu le vaccin Janssen mais ce ne sont pas ses effets secondaires qui m'inquiètent

Sa suspension après des cas de thrombose n'a rien d'étonnant. Ce qui me préoccupe, c'est notre relation torturée aux vaccins.

Pourquoi y a-t-il un serpent sur les enseignes médicales?

Pourquoi y a-t-il un serpent sur les enseignes médicales?

Il s'agit en réalité du bâton d'Esculape, dont la tradition raconte qu'il pouvait guérir toutes les maladies.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 10 au 16 avril 2021

Retrait des États-Unis d'Afghanistan, regain de tensions en Ukraine et évolution de la pandémie... La semaine du 10 au 16 avril 2021 en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters