MondeSports

Des Israéliens se préparent à intégrer l’armée grâce au football américain

Repéré par Robin Verner, mis à jour le 18.12.2015 à 12 h 40

Repéré sur Associated Press, Times of Israël

En Israël, les valeurs du football américain sont vues comme utiles pour entrer dans les commandos.

Football américain à Tel-Aviv | RonAlmog via Flickr CC License by

Football américain à Tel-Aviv | RonAlmog via Flickr CC License by

Le football américain a fait son Alya (émigration vers la «Terre promise» pour les juifs). Le sport de ballon le plus célèbre des États-Unis commence à s’imposer sur les terrains d’Israël, notamment dans les lycées, raconte AP. Ils sont à présent 2.000 pratiquants de cette discipline au sein de l’État hébreu. Ce n’est pas tant l’amour du sport qui motive les athlètes mais la perspective d’y trouver l’entraînement parfait pour intégrer plus tard les corps d’élite de l’armée israélienne.

Selon Itay Ashkenazi, entraîneur des Kfar Saba Hawks (une équipe qui a remporté les quatre derniers titres de champion des lycées en Israël), lui-même ancien membre des commandos, c’est la mentalité, propre au football américain, de «s’endurcir» et de promouvoir «les valeurs physiques» qui fait la passerelle vers l’armée. «On a l’impression de partir à la guerre» avant les matchs, glisse subtilement un jeune joueur dans l’article. Le sport en question permettrait aussi de s’acclimater à la dépendance de l’individu envers la communauté et de celle-ci envers l’homme seul. 

Dans les petits papiers de Kraft

C’est un certain Steve Leibowitz qui a importé la discipline en Israël, et ce, dans les années 1980. Par la suite, l’homme a même fondé la ligue locale, intitulée American football in Israel. Mais la pratique ne décolle pas, en dehors des cercles d’expatriés américains, avant l’intervention du propriétaire des New England Patriots (grand club américain basé à Boston), Robert Kraft. Celui-ci était en visite en Israël en 1999 quand il a appris l’existence du football américain sur ces lointaines contrées et a rencontré Steve Leibowitz, qui l’a décidé à financer différentes ligues.

En retour, le succès du football américain en Israël et son lien avec le conflit israélo-palestinien rencontrent parfois un écho du côté du Nouveau Monde. En novembre, comme le relate le site Times of Israël, les New England Patriots ont ainsi rendu hommage à un de leurs supporters, Ezra Schwartz, tué en Israël lors d’un attentat (qui a tué deux autres personnes, dont un Palestinien). L’hommage sur le terrain de football américain avant un match contre les Buffalo Bills à la mémoire du jeune homme de 18 ans a été rendu possible par un courrier transmis par Leibowitz à Kraft.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte