Monde

Au Danemark, une loi pour autoriser la confiscation des bijoux des réfugiés

Temps de lecture : 2 min

Le gouvernement veut pouvoir récupérer les objets de grande valeur amenés par les migrants. Une manière de les dissuader de venir.

En septembre 2015 au Danemark I REUTERS/Bax Lindhardt/Scanpix
En septembre 2015 au Danemark I REUTERS/Bax Lindhardt/Scanpix

Le 10 décembre, le gouvernement danois a introduit une proposition de loi autorisant la confiscation de l'argent liquide et des bijoux transportés par les réfugiés arrivant dans le pays. Selon le Washington Post, la loi devrait être bientôt votée au parlement.

Dans un e-mail au quotidien américain, le ministre de l'Intégration danois explique que la loi donnera aux autorités «le pouvoir de fouiller les vêtements et les bagages des demandeurs d'asile –et des autres migrants qui n'ont pas de permis pour s'installer au Danemark– dans l'objectif de trouver des biens qui permettraient de couvrir leurs frais.»

Envoyer un message anti-réfugiés

La loi s'appliquera aussi aux réfugiés déjà présents sur le sol danois, et devrait entrer en vigueur en février prochain. La police ne pourra confisquer que les objets de valeur considérable, soit plus de 300 euros, et les biens considérés comme nécessaires au quotidien –portables, montres– ne seront pas pris. Comme le rapporte le Daily Beast, il y a eu un débat au parlement pour savoir si les alliances devaient être confisquées: ce ne sera pas le cas, mais un député a argué que les bagues avec un diamant de plus d'un carat devraient être saisies.

Le ministère de l'Intégration souligne que d'une certaine façon, ces règles sont déjà en vigueur puisque les réfugiés ayant des ressources financières suffisantes sont censés payer pour leur séjour. Selon le Washington Post, ce genre de confiscation de bijoux aurait un impact financier limité, et il s'agit surtout d'envoyer un message anti-réfugiés.

Le mauvais souvenir de la spoliation des juifs

De nombreux opposants ont qualifié la mesure de cruelle et mesquine, et rappelé que cette idée de confiscation de bijoux était particulièrement dérangeante vu qu'en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis avaient saisi les objets de valeur possédés par les juifs.

Le ministre de l'Immigration Sören Pind a expliqué:

«Je parle d'une situation dans laquelle un homme arrive avec une valise pleine de diamants et demande protection au Danemark. Ça ne me semble pas injuste.»

Sur sa page Facebook, le leader du parti Verts souligne que ce scénario est fort improbable:

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

«Les réfugiés n'amènent que les quelques objets personnels qu'ils peuvent transporter. Est-ce que c'est vraiment ce qu'on veut leur retirer quand ils arrivent au Danemark? Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer.»

Newsletters

La guerre en Ukraine révèle l'échec du projet de modernisation de l'armée russe

La guerre en Ukraine révèle l'échec du projet de modernisation de l'armée russe

Le Kremlin annonçait en 2008 une immense réforme militaire. Aujourd'hui, les résultats ne sont pas flagrants.

À Milan, le grand défi des urbanistes face à la gentrification

À Milan, le grand défi des urbanistes face à la gentrification

En raison de la hausse des prix, bon nombre d'ouvriers ont préféré vendre leur logement et déménager dans un lieu plus abordable.

Au Nord, c'étaient les corons

Au Nord, c'étaient les corons

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio