Economie

George Hotz, le petit génie qui défie la Google Car et Tesla

Repéré par Robin Korda, mis à jour le 17.12.2015 à 15 h 58

Repéré sur Bloomberg

Cet Américain de 26 ans souhaite que n'importe quelle voiture puisse se passer de conducteur. Son palmarès lui vaut déjà d'être une vedette de l'informatique.

Il s'est fait connaître en piratant l'iPhone quand il était encore lycéen. C'était en 2007. Depuis, dans le monde des geeks, George Hotz fait figure de rock star. Nom de scène: GeoHot. Chez lui, cet Américain de 26 ans a préparé, en totale discrétion, une voiture sans conducteur. Seul, dans son garage, il défie Google, Tesla et quasiment toute l'industrie automobile.

Un journaliste de Bloomberg raconte avoir été invité dans la maison californienne du hacker, à San Francisco. Il découvre alors une voiture de tourisme suréquipée de radars et de capteurs en tout genre. À l'intérieur, la boite à gants est transformée en centrale d'ordinateur. Un gros joystick a remplacé le levier de vitesse. Posé devant lui, un écran de cinquante centimètres fait défiler des lignes de code.


 

Malgré l'allure artisanale du système, celui-ci fonctionne lors d'un test sur autoroute. Soit à peu près le niveau de perfectionnement atteint par la prochaine Citroën C4. George Hotz en a fait un pack, installable sur à peu près n'importe quelle voiture. À terme, l'Américain souhaite pouvoir le vendre auprès de constructeurs automobiles, voire également à des particuliers, au prix de 1.000 dollars l'unité. Une pierre ajoutée à l'impressionnant édifice qu'est son CV.

De l'aéronautique à l'intelligence artificielle

À 14 ans, George Hotz fabrique son premier robot. Puis un deuxième, quelques années plus tard, dont les mouvements sont contrôlés par la pensée. En 2007, il pirate le système de l'iPhone. Trois ans après, c'est celui de la Playstation 3 qui fait les frais de ses compétences. Des centaines de milliers de joueurs profitent gratuitement de tous les jeux de la console.

L'as de l'informatique passe par l'aéronautique, chez SpaceX, avant d'être embauché chez Facebook, dont il part pour s'intéresser à l'intelligence artificielle. Il crée par ailleurs l'application Towelroot, qui permet de prendre un contrôle total des smartphones fonctionnant sous Android. Elle est téléchargée plus de 50 millions de fois.

Il participe à des compétitions. Pirate un Chromebook, l'ordinateur de Google, et remporte 150.000 dollars. Découvre un bug dans le navigateur Firefox en un jour. En Corée, il participe à un concours destiné aux équipes de quatre personnes. Seul, comme dans son garage. Et remporte la mise.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte