EconomieMonde

Le Brésil bloque WhatsApp pour 48 heures (et Mark Zuckerberg n'est pas content)

Repéré par Robin Korda, mis à jour le 17.12.2015 à 11 h 25

Repéré sur Reuters, The Verge, Tech Crunch, Exame

Un juge a ordonné la fermeture de l'application rachetée par Facebook. De nombreux opérateurs locaux dénoncent une concurrence déloyale.

WhatsApp est accusé de concurrence déloyale par les opérateurs téléphoniques brésiliens. | Microsiervos via Flickr CC License by

WhatsApp est accusé de concurrence déloyale par les opérateurs téléphoniques brésiliens. | Microsiervos via Flickr CC License by

L'homme ou l'entreprise derrière la plainte reste anonyme. Au Brésil, la cour de Sao Paulo a ordonné aux sociétés de télécommunication de bloquer l'application de messagerie instantanée WhatsApp pour 48 heures. Le service racheté par Facebook en 2014 n'est plus disponible depuis minuit heure locale ce jeudi 17 décembre.

Comme le rappelle The Verge, l'application est accusée par les opérateurs de téléphonie d'amoindrir leurs revenus par une concurrence déloyale. Le PDG de l'opérateur Vivo a par exemple qualifié le fonctionnement de WhatsApp de «pur piratage». À ses yeux, l'application n'aurait pas le droit d'utiliser des numéros de téléphone qui appartiennent aux opérateurs pour faire fonctionner un service d'appels gratuits.

La décision judiciaire a fait réagir les réseaux sociaux. Avec 93 millions d'utilisateurs, Whatsapp est l'application la plus téléchargée au Brésil. Le pays est également celui où les coûts téléphoniques sont les plus élevés au monde, selon une étude menée par l'International Telecommunications Union.

La condamnation de Mark Zuckerberg

Les concurrents, eux, profitent de ce trou d'air pour rameuter une nouvelle clientèle. Sur Twitter, le service Telegram se vante par exemple d'avoir enregistré un bond de ses téléchargements. L'entreprise assure avoir accueilli plus d'un million d'utilisateurs en moins d'une journée.


Plus d'un million de nouveaux utilisateurs au Brésil aujourd'hui et ça monte encore. Si vous venez de nous rejoindre, regardez ça:
 

Mark Zuckerberg a, lui, dénoncé la décision de justice dans un post sur Facebook, mettant en avant sa propre application de discussion: Messenger. 

 

Tonight, a Brazilian judge blocked WhatsApp for more than 100 million people who rely on it in her country.We are...

Posté par Mark Zuckerberg sur jeudi 17 décembre 2015

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte