Santé / Sciences

Le stress est une preuve d’intelligence (jusqu’à un certain point)

Temps de lecture : 2 min

Les personnes les plus anxieuses sont aussi les plus intelligentes.

Vous êtes parfois stressé et vous avez peur que cela vous empêche de réfléchir correctement? Rassurez-vous, ce n’est pas forcément le cas, c’est peut-être même le contraire qui se produit, résume une vidéo très claire et ludique du New York Mag.

En 2014, un groupe de scientifiques au Canada a mesuré d’un côté le degré d’anxiété et de stress et, de l’autre, l’intelligence de 125 étudiants de licence («undergraduate»). Et ils ont trouvé une corrélation entre les deux: les étudiants les plus angoissés, qui ont répondu qu’ils «s’inquiétaient toujours pour une raison ou pour une autre», obtiennent de meilleurs résultats lorsqu’ils sont soumis à un test mesurant l’intelligence verbale. Une autre étude réalisée en 2012 montre que les personnes atteintes d’anxiété généralisée sont dotées de quotients intellectuels plus élevés.

Moteur naturel de l’intelligence

Il y a trois explications possibles, selon le New York Mag: les personnes dotées d’une bonne mémoire sont tourmentées par le retour de détails et d’événements passés, estiment des psychologues. Les personnes plus anxieuses ont aussi plus de matière blanche, connue pour accélérer les processus mentaux, avance une autre explication d’ordre neurologique. Il y aurait enfin une explication évolutionniste: l’anxiété a servi au cours de l’humanité à élaborer des plans pour éviter les pires scénarios, elle serait donc le moteur naturel de l’intelligence, résume le nouvel opus de la collection Science of Us animation.

Une autre expérience, organisée par les psychologues Tsachi Ein-Dor et Orgad Tal, du Centre interdisciplinaire d’Herzliya (Israël), racontée sur Slate.fr en avril par notre confrère David Wilson, a confronté des participants auxquels ont demandait d’évaluer des œuvres d’art et qui se retrouvaient confrontés un faux virus informatique et à une série d’obstacles. Cette étude a montré que les sujets anxieux se montrent «plus alertes et plus efficaces».

En théorie, vous n’avez donc aucune raison de stresser à cause de votre stress. Mais pas trop quand même: d’autres études ont aussi montré qu’à partir d’un certain niveau un épisode de stress intense ou du stress chronique et prolongé sur une longue période tue les cellules de votre cerveau. Gardez donc le «bon» stress et chassez le «mauvais».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Newsletters

La douleur après la vaccination contre le Covid, c'est peut-être dans votre tête

La douleur après la vaccination contre le Covid, c'est peut-être dans votre tête

Une nouvelle étude montre que 60% des effets indésirables seraient dus à l'effet nocebo.

Souffrant de problèmes d'érection, un homme s'est injecté de la mousse isolante dans le pénis

Souffrant de problèmes d'érection, un homme s'est injecté de la mousse isolante dans le pénis

Il s'est rendu aux urgences trois semaines plus tard, alors qu'il urinait du sang.

«J'ai honte de voir un psy et d'en parler autour de moi»

«J'ai honte de voir un psy et d'en parler autour de moi»

Et vous en avez le droit. Mais cela pourrait peut-être vous desservir.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio