Science & santé

Même un inconnu vu à la télé peut nous faire stresser

Repéré par Lorenzo Calligarot, mis à jour le 15.12.2015 à 14 h 23

Repéré sur Nautil.us

Une nouvelle étude s'intéresse à la question du «stress empathique».

Un tradeur stressé à la bourse de New-York | REUTEURS/ Lucas Jackson

Un tradeur stressé à la bourse de New-York | REUTEURS/ Lucas Jackson

Ce soir à la télévision, film d’horreur. L’héroïne est pourchassée par un affreux serial killer sanguinaire, la musique s’emballe, votre cœur s’accélère, vous vous agrippez au coussin le plus proche: c’est du stress empathique. Le site américain Nautil.us rapporte une étude, publiée dans la revue Psychoneuroendocrinology et qui montre que le stress peut être contagieux. Pour le prouver, des scientifiques ont réalisé une expérience avec plusieurs duos: de parfaits inconnus et des couples ensemble depuis six mois minimum.

Ils ont ensuite fait passer le «Trier social stress test» à une des deux personnes de chaque duo. Ce test consiste à faire passer: «un entretien d’embauche fictif, puis de répondre à des questions arithmétiques difficiles devant un panel de prétendues analystes du comportement», puis d’observer la réaction de l’autre binôme. Celui qui observait la scène, à travers une glace sans tain ou par le biais d’une télévision, avait préalablement été assuré qu’il n’aurait pas à passer le test lui-même (pour éviter que ses réactions soient modifiées par le fait qu’il subirait le même sort). Le but de l’opération est expliqué par Veronika Engert, une des cinq co-auteurs de l’étude: 

«Compte tenu de l'omniprésence de la télévision aujourd’hui et le fait que souvent, des informations stressantes sont communiquées par la télévision, nous étions particulièrement intéressés de savoir si une confrontation virtuelle avec le stress serait assez forte pour provoquer une réaction.»

Une nervosité amplifiée pour nos proches

Pour mesurer le stress, les chercheurs ont regardé l’évolution du taux de cortisol, l’hormone du stress présent dans la salive. Résultat? Les personnes qui observaient un être leur étant cher ressentaient quatre fois plus de stress empathique que les duos d’inconnus. «La raison est peut être que nous avons une meilleure compréhension des indices de stress, à la fois verbaux et non-verbaux, de nos proches», explique à Natil.us Tony Buchanan, qui étudie le phénomène.

Bien que le fait d’être affecté par le stress d’une personne soit proportionnel à la relation que vous entretenez avec cette dernière, «le flot constant de nouvelles dévastatrices auxquelles nous sommes confrontés dans le monde des médias» fait que certaines personnes sont forcément touchées par le stress empathique et que cela affecte leur santé, estiment les auteurs de l’étude.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte