Sciences

Est-ce un cercle? La réponse à cette question en dit long sur vous

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs très sérieux en ont tiré des enseignements assez surprenants.

Cercle | Journal of Personality and Social Psychology  via  Salon.com
Cercle | Journal of Personality and Social Psychology via Salon.com

Nous vous proposons un test de psychologie passionnant. Regardez bien la forme ci-dessus et répondez à la question suivante en notant la réponse sur un bout de papier, ou en la mémorisant clairement et distinctement. Que voyez-vous?

(scrollez maintenant jusqu’en bas du papier pour avoir une explication)

(scrollez, oui, scrollez toujours)

(scrollez encore)

(vous y êtes presque)

Si vous avez répondu «un cercle», c’est que vous êtes plutôt tolérant et de gauche, pro-mariage pour tous, enclin à la légalisation du cannabis et d’accord pour augmenter l’aide aux plus démunis. Si vous avez répondu tout autre chose, en arguant de l’imperfection de la forme, de son asymétrie ou d’une autre raison, vous êtes certainement plutôt conservateur, de droite, pro-business, peu favorable à l’accueil des réfugiés et migrants, et vous voulez lutter sévèrement contre toutes les drogues.

C’est en tout cas ce qu’avance une étude du Journal of personality and Social Psychology, repérée par Salon.com et le Guardian. «Les personnes qui tolèrent qu’un cercle, un triangle, un rectangle ou toute autre forme ne soit pas parfaite sont aussi tolérantes à l’égard des personnes marginales ou hors norme de la société», résume dans le quotidien britannique Ben Ambridge, chargé d'enseignement en psychologie à l’université de Liverpool.

Et si vous avez presque vu comme moi un hexagone, c'est peut-être parce que vous lisez beaucoup trop de politique française.

Slate.fr

Newsletters

Le plan complètement fou pour refroidir la planète

Le plan complètement fou pour refroidir la planète

Selon des scientifiques, répandre du carbonate de calcium par avion pourrait réduire de moitié l'augmentation de la température mondiale.

Non, ce n'est pas «le sexisme» qui pousse à «moins prendre au sérieux» la douleur des petites filles

Non, ce n'est pas «le sexisme» qui pousse à «moins prendre au sérieux» la douleur des petites filles

Un scientifique alerte sur le mauvais traitement médiatique de son étude.

Au fond, le mouvement anti-vaccination est fondé sur la notion de privilège

Au fond, le mouvement anti-vaccination est fondé sur la notion de privilège

Le virus de la rougeole se propage rapidement dans le monde, laissant des victimes dans son sillage, faute de vaccination.

Newsletters