Monde

Non, le baron de la drogue au Mexique n’a pas dit qu’il allait détruire Daech

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs journaux rapportaient que «El Chapo» avait envoyé un email au leader du groupe Daech. Il s’agissait d’un hoax.

«El Chapo», le 22 février 2014 à Mexico City.
«El Chapo», le 22 février 2014 à Mexico City.

«Vous n’êtes pas des soldats. […] Vous n’êtes rien que des petites mauviettes.» Cette phrase faisait partie d’un email que le baron de la drogue Joaquín «El Chapo» Guzmán, leader du cartel mexicain de Sinaloa, aurait envoyé au calife autoproclamé de Daech, Abu Bakr al-Baghdadi. La colère du baron de la drogue s’expliquerait par la destruction du cargaison de drogue sous le feu des djihadistes. El Chapo aurait également promis de détruire le groupe Daech: «Mes hommes vont vous détruire», expliquait l’email.

De nombreux médias ont rapporté cette histoire (y compris français), attirés par l’idée d’un combat entre «deux grands méchants». Mais comme l’explique aujourd’hui le Washington Post, il s’agissait d’une fausse information basée sur un faux email.

Le journal a remonté la piste du soi-disant email jusqu’à Cartel Blog, un petit site qui a publié un article en début de semaine où l’on retrouve le message. «Il s’avère qu’un blogueur mexicain a fait fuiter le message après qu’il ait été chiffré et directement envoyé à Abu Bakr al Baghdadi, un leader important de Daech», écrivait l’auteur de l’article.

Cependant, comme l’a découvert le Washington Times, cet email était déjà apparu fin novembre sur un autre site… appelé Thug Life Videos. Dans une interview pour Snopes.com, qui déterre les fausses histoires sur internet, Steve Charnock, l’un des auteurs de ce site, explique: «Nous écrivons des histoires drôles "satiriques" et drôles, et nous pensons que les gens les prennent comme tel, et souvent ils le font.»

Dans une autre interview pour le Daily Mail, Charnock a expliqué qu’à aucun moment les médias n’ont cherché à vérifier qu’une cargaison de drogue avait bien été détruite au Moyen-Orient, ou encore si le fils d’El Chapo avait pu aider son père à chiffrer un email pour l’envoyer à Daech. Enfin, comme le souligne le site Snopes, le groupe de djihadistes avait bien publié une vidéo le mois dernier pour lister les 60 pays ennemis de leur califat, et le Mexique était le seul pays d’Amérique latine à en faire partie. «Leur vidéo a été accueillie sous les moqueries des utilisateurs de réseaux sociaux au Mexique, mais il n’y avait pas eu de menaces de la part des patrons de cartels», écrivent le site.

Le Washington Post rappelle également en conclusion de son article que des histoires sensationnalistes mais fausses sont régulièrement publiées sur internet à propos d’El Chapo pour alimenter les fantasmes autour de lui. En début d’année, une rumeur laissait croire qu’il voulait tuer Donald Trump, bien connu pour ses propos polémiques sur les Mexicains. Mais le compte Twitter qui lui était attribué était là encore un faux.

Slate.fr

Newsletters

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

La Chine fait précisément ce que Trump lui a demandé de ne pas faire

Certains experts estiment que Pékin pourrait bien laisser décroître encore plus la valeur de sa monnaie par rapport au dollar.

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

L'article d'une chercheuse américaine, qui examine la possibilité d’un effet de dynamique de groupe pour les jeunes filles s’identifiant comme trans*, a suscité l'ire de certains groupes militants.

Homme libre, toujours tu chériras le cannabis

Homme libre, toujours tu chériras le cannabis

[Blog, You will never hate alone] À partir de mercredi, le Canada autorisera la vente libre de cannabis. Une révolution métaphysique qui changera, à coup sûr, le visage du Canada et celui de l'humanité toute entière.

Newsletters