HistoireMonde

Le Vatican réaffirme que les juifs peuvent aller au paradis sans se convertir

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 13.12.2015 à 10 h 21

Repéré sur Slate.com

A New York, le 2 décembre 2015. REUTERS/Darren Ornitz.

A New York, le 2 décembre 2015. REUTERS/Darren Ornitz.

Le Vatican vient de publier un document sur les relations entre juifs et chrétiens dans lequel les théologiens répondent à une question brûlante: les juifs peuvent-il aller au paradis même sans se convertir?

La réponse est oui, et selon James Martin, un prêtre jésuite interviewé par Slate.com, cette déclaration n'est pas tout à fait une première, mais plutôt une continuation de Nostra Aetate, la déclaration du concile Vatican II selon laquelle l'Eglise catholique respecte et accepte les autres religions. Cette déclaration avait aussi répudié l'idée d'une culpabilité collective des juifs concernant la mort du Christ.

Dans le dernier texte publié le 10 décembre par la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme, on peut lire: 

«De la profession de foi chrétienne qu’il ne peut y avoir qu’une seule voie menant au salut, il ne s’ensuit d’aucune manière que les juifs sont exclus du salut de Dieu.»

Mais comment ce salut est-il possible, étant donné que le la croyance en Jésus est au fondement de l'idée catholique de salut? Pour les experts du Vatican, il s'agit d'un mystère.

 «Du point de vue théologique, le fait que les juifs prennent part au salut de Dieu est indiscutable; mais comment cela est possible, alors qu’ils ne confessent pas explicitement le Christ, demeure un mystère divin insondable.» 

Le prêtre James Martin, qui est aussi éditeur pour la publication catholique America Magazine, explique que cette croyance dans le salut possible des juifs était déjà présente dans l'Epître aux Romains, mais ignorée ensuite pendant une longue période d'antagonisme.

«Cela vient de Saint Paul, et a été perdu pendant des siècles, puis retrouvé par le Concile Vatican II et ensuite reprécisé par ce document.»

Selon cette nouvelle commission menée par le cardinal suisse Kurt Koch, les catholiques doivent également s'abstenir d'essayer de convertir les juifs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte