Monde

La campagne de Trump a revigoré les mouvements suprématistes blancs

Temps de lecture : 2 min

Les déclarations racistes du candidat favori à la primaire républicaine libèrent la parole des extrémistes américains.

New York, 9 le décembre I REUTERS/Brendan McDermid
New York, 9 le décembre I REUTERS/Brendan McDermid

La campagne outrancière et raciste du candidat républicain Donald Trump n'est pas un cadeau pour le parti républicain, mais elle a pour l'instant été très bénéfique pour les organisations suprématistes blanches aux États-Unis.

Stormfront, le principal site web néo-nazi du pays, a été obligé de changer ses serveurs pour faire face à l'augmentation de trafic généré par les interventions de Trump, rapporte Politico. Selon Don Black, son fondateur, le nombre de connexions augmente en général de 30 à 40% après les remarques de Trump sur les immigrés ou les musulmans.

«Il est en train de créer un mouvement qui va continuer indépendemment de la survie de sa campagne, explique Black. Il a déclenché une insurrection qui ne va pas disparaître.»

Un coup de pouce au recrutement

Selon plusieurs organisations de lutte contre l'extrémisme, les déclarations de Trump, comme celle appellant à fermer les frontières du pays aux musulmans, sont également susceptibles d'inspirer des actions violentes dans les milieux nationalistes blancs.

«Depuis le début de la candidature de Donald Trump, tout un segment du mouvement suprématiste blanc, des intellectuels racistes aux néo-nazis, a été revigoré», explique Marilyn Mayo de l'Anti-Defamation League.

Une porte-parole d'une branche du Ku Klux Klan en Arkansas a dit à Politico que la candidature de Trump permettait notamment aux recruteurs suprématistes d'engager la conversation plus facilement.

De simples promesses?

Quant à David Duke, la personnalité néo-nazie la plus connue aux États-Unis, il explique que la campagne du milliardaire républicain permet de libérer la parole raciste.

«Il a rendu possible le fait de parler de toutes ces inquiétudes qu'ont les Américains d'origine européenne. Les Américains d'origine européenne savent qu'ils sont le seul groupe qui ne peut pas défendre ses propres intérêts et son point de vue. Trump a fait beaucoup pour les droits des Américains d'origine européenne.»

D'autres membres de ces groupuscules extrémistes sont plus sceptiques, comme Brad Griffin du blog Occidental Dissent qui pense que Trump ne tiendrait pas ses promesses de bloquer tous les musulmans et d'expulser tous les sans-papiers.

«Je crois qu'il fait ça juste pour montrer aux gens qu'il est de leur côté.»

Slate.fr

Newsletters

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

La guerre Iran-Israël n'aura pas lieu (du moins pas tout de suite)

Si l’escalade militaire entre Téhéran et Tel-Aviv sur le théâtre syrien est inédite, les enjeux géopolitiques dans la région réduisent les risques de dérapage en guerre ouverte.

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

Paris et Ankara dans un bras de fer sur le Kurdistan syrien

La tension est montée d’un cran entre Ankara et Paris, à l’ombre du déploiement de forces spéciales françaises dans le Rojava et de l’appui diplomatique peu équivoque au projet d’autonomie territoriale kurde en Syrie.

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Des manuscrits de Tombouctou, sauvés des mains des djihadistes, exposés à New Delhi

Vingt-cinq textes vieux de plusieurs siècles ont été transportés depuis le Mali, après avoir été cachés durant l'occupation djihadiste de Tombouctou, entre 2012 et 2013.

Newsletters