Monde

Israël exportait de l'or vers la Corée du Nord malgré l'interdiction de l’ONU

Repéré par Robin Verner, mis à jour le 10.12.2015 à 12 h 09

Repéré sur The Jerusalem Post, Times of Israel, Haaretz

Israël va enfin tenir compte de l’interdiction de 2006 des Nations unies d’exporter de l’or vers la Corée du Nord, après avoir exporté l'équivalent de 400.000 dollars.

Lingot d'or | Philip Taylor via Flickr CC License by

Lingot d'or | Philip Taylor via Flickr CC License by

Israël n’exportera plus d’or (ni de produit de luxe d’aucune sorte) vers la Corée du Nord, annonce le Jerusalem Post. Il était temps car, depuis 2006, une résolution des Nations unies, dont Israël est membre depuis 1955, interdit d’exporter ce genre d’articles vers l’État le plus fermé du monde. David Houri, directeur du service des exportations à l’Autorité des impôts israélienne, a évalué le transfert d’or vers la dictature asiatique comme équivalant à une somme de 400.000 dollars sur les dernières années. Même si ces exportations litigieuses n’ont pas été réitérées depuis 2014, Houri, courroucé, a fait son rapport devant le Comité économique de la Knesset, le parlement israélien. Et il a réussi à trouver l’oreille du président de ce conseil.

Eithan Cabel (de l’Union sioniste, centre-gauche) a reconnu que «les citoyens nord-coréens ne voient sans doute pas la couleur de cet or, eux qui ne mangent pas à leur faim». L’homme politique met ce maintien d’un échange prohibé par la communauté internationale vers le régime de Pyongyang... sur le compte d’une légèreté du ministère de l’Économie, qui aurait négligé pendant des années d’avertir le Parlement de la disposition nouvelle de l’ONU: «S’il y a un tel délai, de presque dix ans, au sujet d’un sujet de moindre importance comme celui-ci, qu’est-ce qui se passera avec des questions plus sensibles?»

À partir de 2011, Israël envoyait, en plus de l’or, des livres et des implants dentaires vers la Corée du Nord ainsi que des produits médicaux et de la nourriture. Depuis 2014, cet horizon s’était encore restreint aux seuls médicaments et nourriture, mais il n’était plus question d'or, indique Haaretz.

Le Times of Israel donne des détails supplémentaires. Ainsi, David Houri a, de sa propre initiative, empêché plusieurs départ d’or vers le pays de Kim Jong-Un. Ces exportations représentant selon lui «une honte» pour l’État hébreu.

Désormais, tout produit destiné à quitter le sol israélien pour celui de la Corée du Nord devra au préalable être visé par le ministère de l’Économie et se voir délivrer un permis, sans quoi il restera sur le tarmac. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte