Monde

Au Texas, des militants pro-armes organisent une simulation de fusillade

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 10.12.2015 à 9 h 39

Repéré sur Austin-American Statesman

Pour les défenseurs du port d’arme, les fusillades de masse pourraient être évitées si tout le monde était armé partout et tout le temps.

Un shérif du Comté de San Diego porte un faux revolver pendant un session d’entraînement, à Oceanside, en Californie, le 10 décembre 2014 | REUTERS/Mike Blake

Un shérif du Comté de San Diego porte un faux revolver pendant un session d’entraînement, à Oceanside, en Californie, le 10 décembre 2014 | REUTERS/Mike Blake

Après chaque fusillade ou attentat, il y a toujours aux États-Unis des défenseurs du droit au port d’arme qui expliquent que ces tragédies pourraient être évitées si tout le monde pouvait être armé partout et tout le temps.

Afin d’illustrer leur point de vue de manière concrète, deux organisations pro-armes à feu ont décidé de mettre en scène une fausse fusillade le week-end du 12 et 13 décembre près du campus de l’Université du Texas à Austin. Il y aura du faux sang, des faux bruits de détonations de revolvers via mégaphone, un faux attaquant avec une arme en carton et des fausses victimes aussi armées de pistolets en carton, rapporte le journal Austin-American Statesman. Sauf que, dans ce sketch de propagande, les victimes s’en sortiront toutes: comme elles sont armées, elles parviennent à tuer l’assaillant.

Pour Matthew Short, le porte-parole de l’association Come and Take it Texas, la démonstration est fort simple: 

«Les criminels qui veulent faire le mal et tuer vont là où les gens ne peuvent pas les arrêter.» 

Mise en scène

Un journaliste lui a demandé s’il n’avait pas peur que cette simulation soit quand même un peu choquante et de mauvais goût dans le contexte de la fusillade de San Bernardino et des attentats du 13 novembre. Mais Matthew Short a répondu que non:

«Les gens ont été massacrés parce que personne n’était armé.»

Cette mise en scène théâtrale est une façon de protester contre l’Université du Texas, qui veut interdire les armes dans certains endroits du campus. Selon une nouvelle loi, le port d’armes cachées sera autorisé sur les campus de l’Université du Texas à partir d’août 2016, mais l’établissement aura apparemment le droit de désigner quelques zones sans armes, une exception qui rend furieux certains extrémistes.

La performance pro-armes devait avoir lieu sur le campus même, mais l’administration universitaire a finalement refusé d’en autoriser l’accès aux associations. Elle aura donc probablement lieu dans une rue juste à côté de la faculté.

De leur côté, les opposants à la loi autorisant le port d’armes cachées sur les campus ont déjà prévu de manifester pendant l’été 2016 en amenant des sex-toys (qui sont interdits) à la fac.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte