Santé

Pourquoi courir nous fait aller aux toilettes

Temps de lecture : 2 min

La pratique d'une activité physique n'est pas facile tous les jours.

Photography of William Albert Tuggle, Jr. | Homini:) via Flickr CC License by

Si vous commencez à taper «running+poop» dans Google, vous risquez de passer un long moment à trouver des infos parfois contradictoires pour savoir pourquoi les gens qui courent ont un soudain besoin d'aller aux toilettes.

Sur Phillymag, Adjua Fisher a donc décidé de contacter le docteur Christine Meyer, qui lui a expliqué que s'il n'y avait pas de réponse définitive, il y a deux théories qui lui semblent assez justes:

La première, c'est que les gens qui courent régulièrement ont tendance à avoir une motilité gastro-entérinale plus élevée. «Quand vous courez, votre corps libère naturellement des hormones qui augmentent la sensibilité de leur paroi intestinale, ce qui peut irriter vos intestins. Ajouter à cela le fait que votre motilité gastro-intestinale est déjà élevée et tout commence à bouger très vite.» Et pour ne rien arranger, certains aliments dont l'index glycémique est élevé (comme les pâtes) ou qui contiennent beaucoup de lipides peuvent exacerber ce problème.

Sa deuxième théorie, c'est que cela a à voir avec nos nerfs:

«Comme me l'a expliqué le docteur Meyer, quand vous êtes angoissé, même inconsciemment, votre corps entre dans une sorte de réponse combat-ou-fuite. [...] Peu importe la raison, une fois que cela se produit, votre corps libère des hormones, appelées catécholamines, qui ont pour but de vous aider à vous sortir de situations dangereuses. [...] Et “une des choses qui vous rend plus rapide est de vous soulager, explique le Dr. Meyer

À faire ou ne pas faire

BuzzFeed, qui avait contacté une gastro-entérologue en avril dernier, soulignait également que ne pas boire assez d'eau et se déshydrater pouvait également avoir un effet, tout comme le fait de faire des efforts intenses et longs. Le Dr. Meyer indique cependant que même si plusieurs théories qui circulent sur internet –comme l'idée que courir fait rebondir vos intestins et finit par les irriter–, les deux qu'elle a donnés sont les plus logiques.

Enfin, si vous souhaitez aller aux toilettes avant la course afin d'être sûr de ne pas avoir à y penser pendant, Runner's World avait publié une série de conseils sur son site. Sur Outsider, un triathlète avait par ailleurs publié une liste de choses à faire et à ne pas faire les jours de compétition et d'entraînement.

Slate.fr

Newsletters

Est-il normal de ne pas souffrir après une rupture?

Est-il normal de ne pas souffrir après une rupture?

«C’est compliqué» est un courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou...

Pour une partie d'entre nous, l'arrivée de l'été est synonyme de déprime

Pour une partie d'entre nous, l'arrivée de l'été est synonyme de déprime

La dépression saisonnière ne se manifeste pas qu’en hiver: il n’est pas si paradoxal de broyer du noir à l’approche de la saison estivale.

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Les femmes absentes des études sur les maladies les plus dangereuses pour elles

Elles manquent toujours à l'appel dans la recherche cardiovasculaire, par exemple.

Newsletters