Monde

Lamas gardes du corps, souris agents de sécurité… Au boulot, les animaux!

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 09.12.2015 à 17 h 11

Repéré sur CNN, Sky News

Et ils occupent bien souvent des jobs potentiellement très importants.

Un lama de garde | Alasdair McLellan via Wikimedia CC License by

Un lama de garde | Alasdair McLellan via Wikimedia CC License by

Après les robots, va-t-on accuser les animaux de voler le travail des humains? Car si on se penche un peu sur la question, on s’aperçoit vite que certaines espèces animales accomplissent de vrais métiers, parfois rémunérés pour leur maître.

Par exemple, pour prendre un animal au hasard, le chat. La plus célèbre d’entre eux, devenue star du web en raison de son air colérique, s’appelle Grumpy Cat. Et bien grâce à sa popularité, elle et son maître ont pu engranger plus de 100 millions de dollars en contrats commerciaux pour l’année 2014. Un métier de rêve donc.

Nitama, le chef de gare japonais

Mais comme l’explique aujourd’hui CNN, d’autres chats à travers le monde, moins connus, sont également entrés dans le monde du travail. On peut ainsi citer le chat Olly, la mascotte de l’aéroport de Manchester, décédée l’été dernier, ou Nitama, un chat nommé chef de gare à la station Kishi en août dernier.

Bien sûr, les chats ne sont pas les seuls à bénéficier de leurs entrées dans le monde du travail. Leur fonction peut aussi s’avérer déterminante pour la sécurité des humains.

Chèvre, «l'outil alternatif»

L’aéroport de Portland a par exemple décidé de se soucier de l’environnement en abandonnant les tondeuses à gazon et en employant des chèvres pour prendre soin de ses espaces verts. «Les chèvres sont un outil alternatif viable pour les zones où le temps n’est pas un problème, où les machines ne sont pas une option, où la végétation est épaisse et profonde et/où la sécurité des travailleurs peut être un problème», explique à CNN la porte-parole de l’aéroport Kama Simonds. Le même aéroport a employé des lamas pour jouer aux gardes du corps et protéger les chèvres contre un danger bien réel, les coyotes.

Toujours dans les aéroports, mais avec une mission encore plus importante: la firme de sécurité israélienne Tamar a développé un système de détections des explosifs… à l’aide de souris entraînées pour les détecter. L’entreprise les équipe de capteurs et suit les variations de leurs battements de cœur pour trouver d’éventuels bagages suspects. Récemment, la mort de Diesel lors de l'assaut de Saint-Denis a aussi rappelé le rôle joué par les chiens là aussi plutôt en complément.

Enfin, on peut citer, dans le domaine de la santé et de la prévention, le rôle des abeilles dans la lutte contre la drogue. CNN raconte, en citant une étude allemande, que les insectes volants pouvaient être entraînés pour «fuir l’odeur dégagée par les stupéfiants. L’avantage dans l’utilisation des abeilles par rapport aux chiens est qu’elles sont plus faciles à entraîner et serait plus rentables». 

chatssourisanimauxmétier
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte