Terminer un SMS par un point est une mauvaise idée

D'après une nouvelle étude américaine, les textos où les phrases sont ponctuées normalement manquent de sincérité.

Des chercheurs en psychologie de l'université de Binghamton aux États-Unis ont confirmé ce que les jeunes savaient déjà: terminer un SMS par un point est une mauvaise idée. Cette ponctuation a priori anodine peut être mal interprétée sur smartphone, et la majorité des 126 étudiants cobayes interrogés ont trouvé que la réponse «oui» avait l'air plus sincère que le «Oui.» avec un point, rapporte le Washington Post.

Pour leur étude intitulée «Les textos pas sincères: le rôle du point dans les SMS», les chercheurs ont montré plusieurs textos aux participants, dont «Dave m'a donné des tickets. Tu veux venir?» Lorsque la réponse était «oui», «ouais» ou «ok» sans point, les étudiants trouvaient que la réponse avait l'air plus sincère que quand il y avait un point. Cette différence de sincérité n'était pas perçue par les étudiants lorsque les interactions étaient via billets écrits à la main.

Selon la professeure Celia Klin et ses collègues, le point n'est donc plus juste une façon normale de finir une phrase, mais un marqueur expressif particulier. L'équipe de psychologues a également commencé à étudier le point d'exclamation dans les textos, et leurs premiers résultats, non encore publiés, indiquent qu'à l'inverse des points, les points d'exclamation donnent une plus grande apparence de sincérité aux messages.

Fracture générationnelle

Une des limites de leur étude est probablement que les personnes chargées de juger la sincérité de ces textos non ponctués étaient tous de jeunes étudiants américains qui ont tendance à naturellement préférer les textos non ponctués. Selon une étude de 2007, les étudiants américains n'utilisent des points à la fin de leurs textos que dans 39% des cas.

Comme le rappelait un article de The New Republic, il y a une fracture générationnelle en ce qui concerne l'interprétation de la ponctuation des SMS. Pour les jeunes, le point a tendance à être plus agressif. Un professeur de linguistique expliquait notamment au magazine que pour son fils de 17 ans, les textos ponctués paraissaient souvents secs et cassants.

Partager cet article