Partager cet article

En Auvergne-Rhône-Alpes, les appels automatiques de Wauquiez ont du mal à passer

Laurent Wauquiez lors d’un meeting à Lyon le 2 décembre 2015 | JEFF PACHOUD / AFP

Laurent Wauquiez lors d’un meeting à Lyon le 2 décembre 2015 | JEFF PACHOUD / AFP

Des électeurs de la région ont reçu un message préenregistré du candidat du parti Les Républicains. Une technique normalement très encadrée et qui suscite des protestations de la part de ses adversaires de gauche.

Importée des États-Unis, la méthode n’est pas nouvelle, mais agace toujours autant: des électeurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont, en décrochant leur téléphone fixe la semaine dernière, pu entendre un message préenregistré (robocall) de Laurent Wauquiez leur présentant son programme de campagne. 

Kamel, un journaliste qui habite à Ecully, près de Lyon, a par exemple reçu cet appel jeudi 3 décembre:

«J’ai décroché mon téléphone et c’était un message type pub préenregistré. Sauf que ce coup-ci, c’était un message de Laurent Wauquiez qui me racontait ce qu’il comptait faire pour la région. J’ai vite raccroché mais je trouve ça très agressif comme façon de faire campagne, surtout que je n’ai jamais communiqué mon numéro ou accepté de recevoir des offres dans ce genre.»

Benoît Dupont, ingénieur entre la Belgique et la France, a lui aussi reçu le même appel lors d’une visite chez ses beaux-parents qui habitent à Saint-Just-Chaleyssin (Isère) le 1er décembre. Bien qu’il n’ait pas été convaincu par les arguments du candidat républicain, il a écouté le message jusqu’à son terme, surpris par «ce démarchage un peu old school».

L'utilisateur de Twitter @fmeroth, contrôleur de gestion pour la fonction publique genevoise et habitant de La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie), s’est lui déclaré, quand nous l'avons sollicité, «scandalisé» d’avoir été démarché de la sorte. Il pense aussi aux «personnes crédules/vieilles/fragiles qui pensent vraiment que c'est lui qui les appelle»

Du côté de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil), on rappelle que ce type de démarche, quand elle ne s'accompagne pas du «consentement préalable des personnes sollicitées», est illégale. Dans son «Guide d’obligations légales et de bonnes pratiques» destiné à la communication politique, la Cnil se veut très claire sur le recours aux automates d’appels: 

«La Cnil recommande, là aussi, le recueil du consentement préalable (système dit "opt-in") des intéressés à être prospectés à des fins politiques par automate d’appel. […] Aucune exception au principe de recueil du consentement préalable des intéressés ne peut être invoquée par les partis politiques, élus ou candidats. Ainsi, en cas de collecte indirecte de leurs coordonnées ou de recours à des bases de données déjà constituées par un prestataire, il convient de recueillir expressément ce consentement avant toute communication téléphonique.»

Dans son guide, la CNIL donne un exemple précis du type de consentement que les personnes appelées doivent avoir préalablement signé. 

Par ailleurs, la Cnil explique avoir mis en place un formulaire destiné à dénoncer d'éventuelles dérives pendant les élections régionales. Sans vouloir préciser dans quelles régions, ni à propos de quels candidats, elle nous indique également qu'elle a «reçu des signalements concernant des automates d’appel».

L'équipe de Laurent Wauquiez se défend de toute illégalité dans sa démarche: «Nous réfutons toute accusation d’illégalité. Ce que la Cnil proscrit, c’est uniquement les appels qui sont faits dans le cadre commercial et ce n’est pas ce que nous avons fait. Elle nous recommande de respecter des horaires d’appels et de ne pas appeler la veille des scrutins, ce que nous avons rigoureusement respecté.» Lorsque nous évoquons le paragraphe qui dit explicitement «qu'aucune exception au principe de recueil du consentement préalable des intéressés ne peut être invoquée», l’entourage du candidat LR rétorque: «Nous n’avons pas les mêmes textes, pour nous tout est légal. Pour preuve, le démarchage téléphonique est intégralement remboursé par la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP)». Il rappelle aussi que cette méthode est avant tout utilisée pour lutter contre l’abstention: «Nous comprenons que nous puissions importuner les gens, mais c’est avant tout pour faire baisser le taux d’abstention que nous appelons les citoyens».

Jérôme Safar, le directeur de la campagne de Jean-Jack Queyranne, condamne un «phoning du désespoir» et estime que l’équipe de campagne de Laurent Wauquiez «perd un peu pied». Lui et ses équipes affirme avoir recensé pas moins de «40 irrégularités» dans la campagne du candidat du parti Les Républicains. Il affirme qu’une première plainte a été déposée auprès du procureur de la République pour l'utilisation de fichiers de contacts et précise qu’«un recours va être déposé» pour l’utilisation de ces automates d’appels «quelle que soit l’issue du scrutin». Le second tour s'annonce très disputé dans la région, Laurent Wauquiez étant largement en tête (31,7%) mais avec beaucoup moins de réserves de voix que Jean-Jack Queyranne (23,9%), qui a fusionné avec la liste commune EELV-PG (6,9%) et la liste communiste (5,4%), tandis que le FN (25,5%) se maintient en triangulaire.


Le message laissé par Valérie Pécresse aux élections régionales de 2010 | Le Post.fr

Déjà, lors des élections régionales de 2010, le parti Les Républicains, qui se faisait encore appeler UMP, avait utilisé cette méthode, jugée efficace et moins coûteuse que l’impression de tracts. Christian Estrosi, Valérie Pécresse, Bruno Le Maire ou Christophe Béchu avaient tous prêté leurs voix pour enregistrer un message, diffusé dans leurs départements respectifs. La Cnil tirait alors déjà la sonnette d’alarme en déconseillant aux candidats de faire appel à cette méthode. Pour ceux qui outrepasseraient cette recommandation, il était imposé quelques règles comme appeler uniquement les numéros fixes de la région disponibles sur l’annuaire ou ne pas appeler pendant les heures de repas ou la veille du scrutin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte