Tech & internet / France

Les gens qui n'auraient pas dû tweeter le soir du premier tour

Temps de lecture : 2 min

Personnalités politiques ou non, ils se sont exprimés sur le réseau social avec opportunisme ou mauvais goût.

1.
Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen pour défendre sa petite-fille Marion Maréchal Le Pen n'hésite pas à s'en prendre à Christian Estrosi (Les Républicains) en ne renonçant manifestement pas à ses idées. L'ancien patron du FN –qui avait posté son message à 21 heures– l'a finalement retiré à 23 heures. La vidéo tweetée à l'origine montre Christian Estrosi dansant lors des festivités pour Hanoucca à Nice.

2.
Cyril Hanouna

Cyril Hanouna, présentateur de «Touche pas à mon poste» sur la chaîne D8, estime que les médias ont leur part de responsabilité dans ces résultats –puis encourage les abonnés à son compte Twitter à regarder son émission. Manifestement, l'animateur s'est soudain souvenu qu'il appartenait à un média.

3.Arash Derambarsh

Arash Derambarsh, l'homme qui s'est un temps présenté comme le président de Facebook France alors qu'il ne l'était pas, a décidé de rallier Les Républicains au soir du premier tour. L'homme qui aime à multiplier les coups médiatiques (des attentats du 13 novembre au gaspillage alimentaire), est élu municipal divers droite à Courbevoie et s'était présenté contre le député-maire UMP sortant. Il était proche du RPR (en tant que militant) quand il a commencé à s'intéresser à la politique avant de devenir conseiller UDF de 2003 à 2007.

Mélissa Bounoua Rédactrice en chef adjointe de Slate.fr

Newsletters

Les trigger warnings ne servent à rien

Les trigger warnings ne servent à rien

Ces avertissements alertant des contenus violents sur internet ou à la télévision n'auraient que peu d'effet sur nos réactions face aux images choquantes.

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Au Japon, une intelligence artificielle va aider les professeurs à détecter le harcèlement scolaire

Des technologies similaires sont déjà utilisées par les réseaux sociaux pour détecter le harcèlement en ligne.

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Cette directrice d’école lit une histoire du soir à ses élèves via Facebook live

Les «Tucked-in Tuesdays» de Belinda George connaissent un grand succès.

Newsletters