Tech & internet

La solution pour que vos emails pros ne vous gâchent plus la vie

Repéré par Daphnée Leportois, mis à jour le 05.12.2015 à 11 h 06

Repéré sur The Guardian

Il est possible de ne plus se laisser envahir par votre travail une fois rentré chez vous.

Absent du bureau | Everjean via Flickr CC License by

Absent du bureau | Everjean via Flickr CC License by

Vous pouvez l’avouer, vous n’êtes pas seul. Nous avons beau être samedi et la plupart d’entre vous êtes en week-end, quelque chose vous a titillé au réveil. Cet email auquel vous avez complètement oublié de répondre vendredi après-midi, celui que vous avez laissé en non lu exprès pour le lire attentivement mais qui vous est sorti de la tête…? Quelle que soit votre raison, vous avez ouvert votre boîte de réception, celle du boulot, alors que, rappelons-le, vous êtes en jour off! Heureusement, pour aider tous ceux qui ont du mal à résister à cette pression du présentéisme numérique (ou en sont même incapables), la journaliste du Guardian Hannah Jane Parkinson est là. Elle offre dans un article quelques conseils pour se tirer de cette culture du travail et des emails pros vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

Le premier lui vient du chroniqueur pour le Guardian Oliver Burkeman. Pour lui, il faudrait d’abord que «les managers comprennent que présence au bureau ne signifie pas résultats», mais, «en l’absence de responsables hiérarchiques aussi éclairés», la solution peut aussi venir de vous. Et elle est simple: «Cultivez une réputation de fiabilité plutôt que de disponibilité vingt-quatre heures sur vingt-quatre et sept jours sur sept.» En d’autres termes, si vous montrez de manière générale que vous répondez toujours à vos emails sans trop de délai, personne ne vous en voudra si vous ne répondez pas du tac au tac à celui qui vous est envoyé le vendredi soir à 22 heures ou le dimanche matin à 10h30.

Vie en dehors du travail

Pour aller plus loin, Hannah Jane Parkinson a aussi interrogé la psychothérapeute Philippa Perry. Celle-ci recommande comme une évidence d’éteindre votre téléphone professionnel si vous en avez un et, plus généralement, de vous en tenir à votre contrat et d’ériger des frontières entre votre vie professionnelle et personnelle: «Vous pouvez décider d’avoir une vie en dehors du travail.» Et pour ceux qui culpabiliseraient, retenez que «les gens ne sont pas plus concentrés lorsqu’ils travaillent non-stop» –au contraire.

Dernier conseil pour la route: préparez-vous un message d’absence. La journaliste a en effet remarqué que certains de ses collègues activaient un message de réponse automatique quand ils quittaient leur travail le soir. Pas parce qu’ils partaient en vacances. Non. Juste parce qu’ils rentraient chez eux et arrêtaient de travailler. On vous traduit l’email plein d’humour qui refait prendre contact avec la réalité qu’elle suggère d’envoyer le soir en quittant le travail à l’horaire inscrit sur votre contrat. À vous de ladapter:

«Bonjour, Merci pour votre email. J’ai terminé mon travail de la journée et ai quitté le bureau. Je suis en train de donner un bain à mon fils, vais regarder cette nouvelle mini-série –celle avec Ben Whishaw– et boire quelques verres de pinot, mais si quelqu’un demande combien je dirai un seul. Je vais peut-être même me faire livrer mon dîner. Je serai en mesure de répondre à votre email demain matin, quand je serai payée à le faire, aux alentours de 9 heures. Passez une excellente soirée également.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte