Tech & internet

À quoi ressemble la vie des personnes ayant connu une gloire éphémère sur YouTube?

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 04.12.2015 à 12 h 41

Repéré sur The New York Magazine

Dix personnes devenues célèbres sur le site de partage de vidéos racontent l’après.

Capture d'écran de la vidéo «Charlie bit my finger -again !», via YouTube

Capture d'écran de la vidéo «Charlie bit my finger -again !», via YouTube

«Charlie m’a mordu le doigt, encore!» Vous connaissez forcément cette vidéo publiée sur YouTube en 2007. On y voit le jeune Harry se plaindre de son petit frère Charlie, qui vient de lui mordre le doigt.

 

Cette scène aurait pu rester privée, immortalisée sur un caméscope familial, mais c’était sans compter sur YouTube, site où la vidéo a été mise en ligne et vue 831 millions de fois depuis. Le New York Magazine, qui s’est penché sur plusieurs personnes devenues stars de YouTube malgré elles, explique que «la célébrité sur internet arrivent comme un tremblement de terre, sans trop prévenir. En quelques heures, une vidéo peut devenir virale et être vue 50 millions de fois.» Mais que se passe-t-il après, quand le buzz redescend?

Certains s’en sortent très bien, comme par exemple Laina Morris, connue comme la «Overly Attached Girlfriend» qui veut devenir comédienne. Judson Lapipply, auteur de la vidéo «Evolution of Dance», continue, lui, à reproduire sa célèbre chorégraphie et n’a absolument aucun regret.

 

Mais d’autres ont énormément souffert de cette popularité non désirée. Par exemple, en 2007, lors du concours Miss Teen, Caite Upton, Miss South Carolina, s’est humiliée en direct en bafouillant un semblant de réponse à une question sur l’éducation aux États-Unis. Huit ans et 63 millions de vues plus tard sur YouTube, elle raconte au New York Magazine avoir «perdu beaucoup d’amis très proches», que l’équipe de baseball de son université l’a humiliée lors d’une soirée ou encore qu’elle a reçu une lettre disant «VA MOURIR CAITE UPTON, VA MOURIR POUR TA STUPIDITÉ». Elle avoue aussi avoir songé au suicide lors des deux années qui ont suivi.

De son côté, David avait 7 ans quand son père l’a filmé, complètement stone, après son passage chez le dentiste. Résultat: 132 millions de vues.

 

Aujourd’hui, à 15 ans, le jeune homme veut rester loin de la lumière; c’est son père qui gère les relations avec la presse. «C’est un adolescent maintenant, raconte-t-il, alors il est très sensible à l’attention qu’on lui porte, il est un peu timide.» Il espère simplement que ce passage de sa vie, vue par des millions de gens, ne le poursuivra pas comme un running gag déplaisant.

Même la vie de Charlie et de son grand frère, qui bénéficient pourtant d’un incroyable capital sympathie auprès du public, est devenue assez étrange. Charlie, 9 ans, avoue au journal avoir l’impression que les gens s’introduisent dans sa vie puisqu’on le reconnaît dans la rue après l’avoir vu dans des scènes de sa vie quotidienne. Son père avouera même: «Nous avons une règle implicite. Si quelqu’un demande à être mordu, Charlie le mordra aussi fort qu’il le souhaite.» Pauvre Charlie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte