Monde

Une pétition musicale pour la Terre

Temps de lecture : 2 min

Les stars se mobilisent pour la Terre: c'est l'idée de Kofi Annan pour sensibiliser le public sur la question du réchauffement climatique, rapporte le site Youphil. L'ancien secrétaire général de l'ONU a lancé le 1er octobre à l'Université Descartes de Paris une pétition musicale: une cinquantaine de célébrités de la musique, du cinéma et de la mode chantent Beds are Burning, du groupe Midnight Oil. «Nous pouvons et nous devons faire entendre notre voix», a lancé Kofi Annan, évoquant le sommet de Copenhague qui aura lieu en décembre, et qui doit préparer l'après- Kyoto.

La chanson est téléchargeable en toute légalité. Chaque téléchargement constitue alors une signature numérique de la pétition en faveur d'un accord climatique en décembre prochain. Dans le clip, on voit les stars chanter, et leurs images sont incrustées sur des poster au graphisme très moderne, sur un fond de ville moderne et grise. Plusieurs célébrités sont à l'affiche: Lyly Allen, Youssoun'Dour, Scorpions, Milla Jovovich, Fergie, et, du côté français, Marion Cotillard, Guillaume Canet, Mélanie Laurent et Manu Katché, directeur artistique du projet.


La chanson de Midnight Oil n'a pas été choisie au hasard

: le leader du groupe des années 80, Peter Garett étant depuis, devenu ministre de l'Environnement en Australie. S'il n'a pas prêté sa voix à ce nouvel enregistrement, il a toutefois réécrit certaines paroles pour l'occasion. «Le changement climatique est le plus grand défi humanitaire que nous devons relever aujourd'hui», a expliqué Kofi Annan. «Ce sont les pays les plus pauvres et les moins développés qui sont le plus durement frappés».

[Lire l'article complet sur You Phil]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Flickr/Time for Climate Changes

 

Slate.fr

Newsletters

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Le voyage risqué de Macron en Russie

Le voyage risqué de Macron en Russie

Il importe qu’à Saint-Pétersbourg, plus encore qu’à Versailles il y a un an, Emmanuel Macron renforce son discours sans compromis vis-à-vis de Vladimir Poutine.

Newsletters