Boire & mangerScience & santé

L’excès de sel va être signalé dans les fast-foods new-yorkais

Repéré par Lucie de la Héronnière, mis à jour le 01.12.2015 à 10 h 20

Repéré sur Grub Street, ABC News

Sur les menus des chaînes de restauration rapide, les plats beaucoup trop salés vont être signalés par un petit symbole.

Salt | Leonid Mamchenkov via Flickr CC License by

Salt | Leonid Mamchenkov via Flickr CC License by

Une règlementation adoptée en septembre par le Conseil de santé de New York prend effet ce mardi 1er décembre dans les chaînes de fast-food. Son objectif: mieux prévenir les excès de sel, responsables d’une augmentation des risques d’hypertension artérielle et de maladies cardiovasculaires. Et ce, en rendant obligatoire un symbole spécial (une salière) sur les menus, pour signaler les plats comprenant au moins 2.300 mg de sodium, soit environ une cuillère à café de sel, la dose journalière recommandée à ne pas dépasser, d’après la FDA, agence américaine de produits alimentaires et médicamenteux.

Comme l’explique Grub Street, les autorités sanitaires pensent que cet avertissement s’appliquera à environ 10% de la nourriture proposée dans les chaînes de restauration rapide de New York:

«Si ce pourcentage semble faible, c’est parce que, par une cruelle ironie, presque aucun burger de fast-food ne dépasse la limite de la FDA.»

Nutrition

Beaucoup de hamburgers new-yorkais ne seront pas du tout concernés par la mesure, comme le site l’affirmait en septembre:

«Prenez le cheeseburger de McDonald’s, par exemple: il peut rester vingt ans sans moisir ou résister à une immersion dans l’acide chlorhydrique pendant près de quatre heures et, pourtant, vous devrez en manger quatre pour atteindre la limite journalière en sodium fixée par la FDA. De même, un Triple Whopper de Burger King vous donnera la dose de graisse journalière maximale, mais c’est en avalant le troisième de ces monstres que vous atteindrez le niveau maximum de sel.»

Reste que de nombreuses autres spécialités de fast-food présentent tout de même des taux de sodium impressionnants... Les chaînes concernées par cette mesure (celles ayant au moins quinze points de vente dans le pays) représentent environ un tiers de l’activité de restauration de la ville. La municipalité de New York, souvent pionnière pour un certain nombre de mesures sur la nutrition, a annoncé que les sanctions (des amendes de 200 dollars pour toute enseigne contrevenante) commenceront à tomber en mars.

Pour les adultes, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) conseille de consommer moins de 5 grammes (un peu moins d’une cuillère à café) de sel par jour, soit 2.000 milligrammes de sodium. En France, les données les plus récentes montrent que la consommation moyenne de sel est de 8,7 grammes par jour pour les hommes et de 6,7 grammes par jour pour les femmes. Le PNNS 3 (Programme national nutrition santé) a fixé des objectifs de diminution de la consommation pour atteindre 8 grammes chez les hommes et 6,5 grammes chez les femmes en 2015, une étape intermédiaire avant d’atteindre l’objectif fixé par l’OMS.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte