France

Les dirigeants du monde entier viennent se recueillir à Paris

Temps de lecture : 2 min

Pour les chefs d'Etat invités à la COP21, la Place de la République et le Bataclan sont des points de passage obligatoires.

Le Président des Etats-Unis s'est joint à François Hollande et Anne Hidalgo pour rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. | REUTERS/Philippe Wojazer
Le Président des Etats-Unis s'est joint à François Hollande et Anne Hidalgo pour rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. | REUTERS/Philippe Wojazer

«Les chefs d'État invités veulent tous aller se recueillir place de la République ou au Bataclan», confie un haut responsable de l'organisation de la COP21. La conférence des Nations unies vient de commencer, et déjà certains d'entre eux sont venus rendre hommages aux 130 morts des attentats du 13 novembre, parmi lesquels Barack Obama, Angela Merkel ou le Premier ministre japonais Shinzō Abe. Slate.fr vous montre quelques photos.


Angela Merkel, François Hollande et Anne Hidalgo se tiennent devant le monument Place de la République à Paris pour rendre hommage aux victimes des attentats de Paris. (REUTERS/Etienne Laurent)


Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, se recueille devant le Bataclan où l'attaque terroriste a fait 89 morts. (REUTERS/Gonzalo Fuentes)


Michelle Bachelet, la présidente du Chili, est venue poser un bouquet devant le Bataclan. (REUTERS/Eric Gaillard)


Malcolm Turbull, le Premier ministre australien, et John Key, le Premier ministre néozélandais, sont eux aussi venus poser des fleurs devant la salle de concert. (REUTERS/Gonzalo Fuentes)


Quelques jours auparavant c'était le tour de David Cameron —le Premier ministre britannique—, accompagné de François Hollande et d'Anne Hidalgo. (Twitter)


Le Premier ministre ukrainien, Petro Poroshenko, est venu poser quelques roses devant la salle de concert. (REUTERS/Gonzalo Fuentes)

Emeline Amétis

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters