Culture

Des scènes avec Hitchcock recomposées… en un seul film, «Master of Suspense»

Temps de lecture : 2 min

Alfred Hitchcock était le maître des caméos, ces apparitions brèves où le réalisateur, ou bien une célébrité, apparaît très brièvement dans un film. Les voilà cousus en une seule oeuvre.

Capture écran de Master of suspense.

«Master of Suspense: un Film Noir sanglant avec un immense acteur: Alfred Hitchcock». C’est ainsi que Fabrice Mathieu présente son curieux objet d’art non identifié, repéré par le site Kuriositas. L’idée: regrouper autour d’une seule et même histoire les apparitions ou «caméos» d'Alfred Hitchcock dans ses films et bandes annonces. Trente oeuvres du maître du film à suspense ont été utilisées, ainsi que quelques trucages, confesse Fabirce Mathieu. Il est également auteur d’autres mashups, comme celui-ci.

Il existe dans l’histoire du cinéma quelques caméos célèbres, comme celui où l’écrivain Charles Bukowski apparaît dans un bar du film Barfly, où Mickey Rourke interprête le rôle de Bukowski lui-même (voir ci-dessous: saurez-vous le reconnaître?). Ou celui de l’ancien premier ministre Lionel Jospin, dans Le Nom des gens de Michel Leclerc. Mais Hitchcock est celui qui a le plus utilisé le procédé, jusqu’à en faire sa signature.

Slate.fr

Newsletters

«M», qui fut maudit, mais ne l’est plus

«M», qui fut maudit, mais ne l’est plus

Le film de Yolande Zauberman accompagne avec exigence et émotion le retour d’un homme là où il fut violenté dans son enfance. Et c’est un monde qui s'ouvre sous leurs pas.

«Serai» ou «serais», c’est un peu trop facile de se moquer

«Serai» ou «serais», c’est un peu trop facile de se moquer

Déterminer si l'on prononce de la même façon «je serai» et «je serais» ou si les deux versions riment strictement à l’oral n'implique pas une réponse aussi tranchée qu'on pourrait le penser.

Le jour où je suis devenu un homme

Le jour où je suis devenu un homme

[BLOG You Will Never Hate Alone] J'avais 13 ans. L'âge de la bar-mitsva. Quand on m'a amené de force à la synagogue lire un texte que je ne comprenais même pas.

Newsletters