Monde

Pour Netanyahou, le rapport Goldstone menace la paix

Temps de lecture : 2 min

A la veille de la réunion du Conseil des Nations unies pour les Droits de l'homme (CDH) qui doit se tenir vendredi 2 septembre, l'Etat hébreu redouble de critiques à l'égard du rapport Goldstone, rapporte l'Express.

Richard Goldstone, juriste sud-africain désigné par l'ONU pour diriger l'équipe devant enquêter sur les présumées violations des droits de l'homme à Gaza a rendu son rapport mardi 15 septembre, accusant Israël d'avoir fait un usage disproportionné de la force et violé le droit humanitaire international lors de son offensive dans la bande de Gaza l'hiver dernier. «Des actes assimilables à des crimes de guerre et peut-être, dans certaines circonstances, à des crimes contre l'humanité ont été commis par les forces armées israéliennes»

L'Etat hébreu a aussitôt rejeté ce rapport. «Promouvoir le soi-disant rapport Goldstone porterait un coup fatal au processus de paix», a déclaré le Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien, en ouverture du conseil des ministres hebdomadaire. «Israël ne sera pas en mesure de prendre de nouvelles mesures et des risques pour la paix si on lui dénie le droit de se défendre».

[Lire l'article complet sur L'Express]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Richard Goldstone. Wikimedia

Newsletters

Besoin de soleil ?  Cap sur la Martinique

Besoin de soleil ? Cap sur la Martinique

Oubliez la grisaille et les jours d’isolement en métropole et profitez du mois de décembre pour vous évader au-delà des mers sans franchir de frontière.

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce...

L'Europe ne protège pas suffisamment ses citoyens de la pollution de l'air

L'Europe ne protège pas suffisamment ses citoyens de la pollution de l'air

En 2018, la pollution a causé la mort prématurée de 417.000 individus sur le continent.

Newsletters