Monde / Sciences

Michale Boganim: «A Tchernobyl, le cinéma doit lutter contre le déni»

Temps de lecture : 2 min

Auteure de La Terre outragée (2012), film sur l’explosion nucléaire de Tchernobyl, Michale Boganim a dénoncé l’attitude de la société et des pouvoirs politiques suite à la catastrophe. Pour elle, Tchernobyl n’est pas seulement un drame écologique, mais une occasion unique pour une prise de conscience citoyenne. Dans la lignée du réalisateur-anthropologue Jean Rouch, elle livre un cinéma où intime et politique s’entremêlent, travaillé par les questions de l’exil et de la mémoire.

Interviews exclusives de réalisateurs, acteurs et journalistes engagés... Découvrez Un état du monde et du cinéma, le webdoc, un dialogue entre géopolitique et cinéma en écho avec le festival Un état du monde et du cinéma, une production du Forum des images.

Slate.fr

Newsletters

Il est arrêté à l'aéroport avec un orang-outan dans sa valise

Il est arrêté à l'aéroport avec un orang-outan dans sa valise

Ce touriste russe, en voyage en Indonésie, transportait aussi deux geckos et cinq lézards.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

La Nouvelle-Zélande sous le choc d'un attentat perpétré dans deux mosquées, le passage du cyclone Idai en Afrique australe et les qualifications pour l'Euro 2020... La semaine du 16 mars en images. 

Dans l'Indiana, une simulation de fusillade se finit par de fausses exécutions de profs

Dans l'Indiana, une simulation de fusillade se finit par de fausses exécutions de profs

Des enseignants américains dénoncent la violence des exercices de préparation aux fusillades scolaires.

Newsletters