MondeScience & santé

Michale Boganim: «A Tchernobyl, le cinéma doit lutter contre le déni»

Slate.fr, mis à jour le 30.11.2015 à 18 h 20

Auteure de La Terre outragée (2012), film sur l’explosion nucléaire de Tchernobyl, Michale Boganim a dénoncé l’attitude de la société et des pouvoirs politiques suite à la catastrophe. Pour elle, Tchernobyl n’est pas seulement un drame écologique, mais une occasion unique pour une prise de conscience citoyenne. Dans la lignée du réalisateur-anthropologue Jean Rouch, elle livre un cinéma où intime et politique s’entremêlent, travaillé par les questions de l’exil et de la mémoire.

Interviews exclusives de réalisateurs, acteurs et journalistes engagés... Découvrez Un état du monde et du cinéma, le webdoc, un dialogue entre géopolitique et cinéma en écho avec le festival Un état du monde et du cinéma, une production du Forum des images.

 

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte