Monde / Sciences

Michale Boganim: «A Tchernobyl, le cinéma doit lutter contre le déni»

Temps de lecture : 2 min

Auteure de La Terre outragée (2012), film sur l’explosion nucléaire de Tchernobyl, Michale Boganim a dénoncé l’attitude de la société et des pouvoirs politiques suite à la catastrophe. Pour elle, Tchernobyl n’est pas seulement un drame écologique, mais une occasion unique pour une prise de conscience citoyenne. Dans la lignée du réalisateur-anthropologue Jean Rouch, elle livre un cinéma où intime et politique s’entremêlent, travaillé par les questions de l’exil et de la mémoire.

Interviews exclusives de réalisateurs, acteurs et journalistes engagés... Découvrez Un état du monde et du cinéma, le webdoc, un dialogue entre géopolitique et cinéma en écho avec le festival Un état du monde et du cinéma, une production du Forum des images.

Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters