Parents & enfantsScience & santé

Votre enfant vous ignore quand il regarde la télé? Ce n’est pas de sa faute

Repéré par Nadia Daam, mis à jour le 28.11.2015 à 8 h 03

Repéré sur The Telegraph

Si votre enfant est si absorbé par l’écran de la télévision qu’il vous donne l’impression de parler dans le vide, sachez qu’il n’est pas responsable de cette (désagréable) attitude.

Le pouvoir de la télévision | Clemens v. Vogelsang via Flickr CC License by

Le pouvoir de la télévision | Clemens v. Vogelsang via Flickr CC License by

Si vous avez des enfants ou des adolescents à demeure, vous ne connaissez que trop bien la situation. Sinon, faites le test: collez un ado ou un pré-ado devant la télévision, face à son programme préféré. Parlez-lui («À table!», «Comment s’est passée ta journée?»). Répétez son nom plusieurs fois. Et observez. Le néant. Ce regard fixe à peine perturbé par quelques clignements de paupière. Cette bouche généralement entrouverte mais dont ne sortira aucun un mot. L’absence totale de réaction.

N’hésitez pas à répéter l’opération. Vous obtiendrez le même résultat. Tous les adultes auront fait cette expérience: quand des ados ou des enfants sont face à un écran de télé ou de tablette, l’expression «parler dans le vide» prend alors tout son sens, tant il est impossible d’obtenir une réaction de leur part. C’est énervant, hein? Mais ce ne serait pas (entièrement) de leur faute.

C’est ce que conclut une étude relayée par The Telegraph, qui visait à comparer les capacités à faire deux choses en même temps entre les adultes et les enfant. Pour ça, le College London Institute of Cognitive Neuroscience a réuni deux groupes. Le premier était composé de femmes de filles agées de 11 à 17 ans. Le second ne comptait que des femmes adultes de 22 à 30 ans. Les deux groupes ont eu à effectuer un exercice de mémoire tout en étant distraits par des interactions sociales. Et, bien que chaque personne ait dû faire des efforts pour se concentrer, les femmes ont largement mieux réussi l’exercice que les adolescentes et les pré-adolescentes.

Fonctions cérébrales

Pour compléter l’expérience, les deux groupes ont été soumis à d’autres tests évaluant leur capacité à communiquer tout en s’efforçant de mémoriser des séries de chiffres. Là aussi, les adultes s’en sont mieux sortis. L’équipe de chercheurs conclut: «Faire plusieurs choses en même temps est à l’évidence plus difficile pour les adolescents. [...] Globalement, les adolescents sont moins capables d’exécuter plusieurs tâches que les adultes quand ils sont soumis à une charge cognitive

Autrement dit, selon ces scientifiques, et comme le résume le Telegraph, les fonctions cérébrales permettant de traiter plusieurs informations de façon simultanée ne se développent correctement qu’à l’âge adulte. Donc les adolescents ne peuvent tout simplement pas penser à plusieurs choses en même temps comme le font les adultes.

Des résultats qui, a priori, vont à contre-courant de l’idée communément admise, par ailleurs entérinée par d’autres études, qui veut que les adolescents sont davantage capables que leurs aînés de faire plusieurs choses à la fois. En réalité, s’ils sont effectivement capables de regarder la télé tout en surfant sur internet, il leur est plus difficile d’avoir un contact oral quand ils sont absorbés par une activité. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte