Culture

Selon un critique, la chanteuse Adele était «trop grosse» pour conquérir le public américain

Repéré par Robin Verner, mis à jour le 27.11.2015 à 16 h 44

Repéré sur The Daily Beast, The Lefsetz Letter

C'était l'avis de Bob Lefsetz en 2008. Le sort en a décidé autrement.

Adele | Christopher Maczurak via Flickr CC License by

Adele | Christopher Maczurak via Flickr CC License by

La chanteuse Adele vient tout juste de sortir son troisième album, intitulé 25, et s’apprête une nouvelle fois à remporter un succès commercial faramineux. Le Daily Beast remarque malicieusement que le triomphe d’Adele, qui avait déjà réussi à vendre 37 millions de copies avec ses deux premiers disques, vient ainsi démentir un des critiques les plus influents des États-Unis, Bob Lefsetz. 

Celui-ci avait écrit sur son blog, Lefsetz Letters, en 2008, peu après la publication du premier album de la chanteuse qu’elle ne risquait pas de rééditer son succès britannique aux États-Unis. Pourquoi? La réponse ne faisait aucun doute à l’esprit du critique: «Parce qu’elle est GROSSE!» (Les capitales et le point d’exclamation sont dans le texte original)

Avec le temps…

À la décharge de Bob Lefsetz, aussi déplacé, grossier et donc erroné que puisse apparaître ce jugement à l’emporte-pièce, à l’époque il ne se félicitait pas de ce qu’il pensait être un simple constat devant le spectacle offert par le monde du spectacle américain et le public: 

«Oui, vous pouvez être toxicomanes. Vous pouvez être stupides. Mais ne soyez pas GROS! En Amérique, tout est question d’apparence. Les grosses n’ont aucune chance. Bordel, même la fille d'Ugly Betty n’est pas moche! Pourtant, quand avez-vous REGARDÉ un disque? (...) La musique ça s’écoute, alors découvrez Adele avec vos oreilles. Ensuite, regardez peut-être quelques vidéos. Parce que ce sera un choc pour vous. On ne voit JAMAIS rien comme ça à la télé américaine.»

Mais le temps a passé, les ventes ont décollé, le public américain a rendu son verdict, et le critique a tourné casaque. Dans un post de blog récent, Bob Lefsetz évoque la sortie de 25. Il ne mentionne pas le poids de l’artiste ni même, plus généralement, son apparence. Les doutes du critique se sont apparemment évaporés comme neige au soleil quant à la possibilité pour Adele de conquérir l’autre rive de l’Atlantique. Le titre de son article est même le suivant: «Adele va-t-elle établir de nouveaux records de ventes?»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte