Monde

L'académie militaire de West Point interdit les batailles d'oreillers

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 27.11.2015 à 11 h 25

Repéré sur USA Today, The New York Times, AP (via NBC)

Une trentaine d'élèves avaient été blessés après celle du mois d'août.

Vous vous souvenez il y a trois mois, en plein mois d'août, quand une trentaine de cadets de la prestigieuse académie militaire de West Point avaient été blessés lors d'une bataille d'oreillers? Comme le racontait alors France Info:

«Cette tradition vieille de plus d’un siècle s’est vue entachée par certains élèves facétieux, qui ont placé des objets dans leurs taies d’oreillers, blessant alors leurs camarades. Bilan de l’incident: une jambe cassée, plusieurs épaules démises et pas moins de 24 commotions cérébrales.»

Comme l'indique le New York Times, «les batailles d'oreillers à West Pont, ont longtemps été un moyen de construire une camaraderie au début d'une première année éreintante. Mais les événements d'il y a trois mois ont atteint des records d'agressions.»

Dans un rapport publié le 22 octobre, et que USA Today a mis en ligne sur son site, il est écrit que:

«Beaucoup des blessures étaient le résultats de coups de coude ou d'autres parties du corps reçus par des cadets lors de la bataille d'oreillers, ou simplement de leur chute, ou quand ils ont été jetés à terre.»

Une tradition récente

Contrairement à ce qui avait été annoncé au départ, la direction a décidé de prendre des mesures: ce genre de batailles est désormais prohibée, indique le quotidien américain sur son site.

«Les responsables de l'académie militaire américaine ont expliqué mercredi qu'ils avaient banni la bataille d'oreillers annuelle des premières années. [...] Ils ont également annoncé qu'ils allaient mener des actions contre beaucoup de ceux qui étaient impliqués dans l'accrochage du 20 août.»

Et cela ne comprend pas que les élèves de première année, mais aussi des militaires de haut rang, a indiqué le Général Caslen pour qui ceci est un mouen «d'envoyer un message clair que ce genre de comportement ne sera pas toléré».

Comme l'explique l'agence de presse américaine AP, «même si ces batailles d'oreillers sont présentées comme une tradition, la rapport suggère en revanche qu'elles ne remontent pas plus qu'à l'année 2001».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte