Tech & internet / Monde

Après quarante-quatre ans en prison, un homme découvre le monde d’aujourd'hui

Temps de lecture : 2 min

En 2014, à sa sortie de prison, où il était depuis l'âge de 25 ans, Otis Johnson a retrouvé un monde très différent de celui dont il se souvenait.

Vous vous êtes déjà demandé à quoi pourrait ressembler le monde dans quarante ans? À quel point il pourrait être complètement différent?

C’est ce qui est arrivé à Otis Johnson, a remarqué Reader. Cet Américain de 69 ans a été libéré l’année dernière, après avoir passé quarante-quatre ans en prison pour tentative de meurtre d’un policier, et, comme le souligne Al Jazeera, qui s’est intéressé à son histoire, «il a retrouvé un monde radicalement différent de celui dont il se souvenait».

Otis Johnson raconte avoir passé de longs moments à regarder ce qui se passait autour de lui les premières fois:

«Je suis descendu à Times Square et j’observais cette ambiance, les nouvelles choses qui se passaient. Et je voyais que tout le monde, ou plutôt la plupart des gens se parlaient à eux-mêmes. Et j’ai regardé de plus près, et ils semblaient avoir des choses dans leurs oreilles. Ce phone quelque chose. iPhones ou un truc du genre. Et je me suis demandé si tout le monde était devenu un agent de la CIA ou un autre truc du genre.»

Les journalistes d’Al Jazeera l’ont suivi dans plusieurs endroits à New York, et Otis Johnson raconte toutes les nouveautés qu’il voit et les choses que cela lui inspire. «Un monde nouveau, désormais envahi par les technologies, les smartphones et les écrans géants dans les rues», comme l’explique Reader.

Vous pouvez voir la vidéo dans sa totalité un peu plus haut ou sur la chaîne YouTube d’Al Jazeera.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio