LGBTQAllemagne

Le parlement de Berlin a maintenant des toilettes unisexes

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 26.11.2015 à 11 h 48

Repéré sur Der Tagesspiegel, Berlin.de, Berliner Morgenpost, Siegessäule

Le parlement berlinois, souhaitant rendre plus aisée la vie des personnes transsexuelles et intersexes, a pris les devants en installant des toilettes unisexes.

Toilettes unisexes | Matthew Rutledge via Flickr CC License by

Toilettes unisexes | Matthew Rutledge via Flickr CC License by

Le département du Travail, de l’Intégration et des Femmes du parlement de Berlin dispose depuis cette semaine de quatre «WC pour tous les sexes», ainsi qu’il est indiqué sur les portes de ces toilettes qui ne sont ni réservées aux femmes, ni réservés aux hommes comme c’est le cas habituellement, rapporte le quotidien berlinois Der Tagesspiegel. Première administration allemande de ce type à adopter des toilettes unisexes, le parlement de Berlin espère ainsi faciliter le quotidien des personnes transsexuelles et intersexes, comme l’explique Barbara Loth, la secrétaire d’État du département du Travail, de l’Intégration et des Femmes, dans un communiqué mis en ligne sur le site de la mairie de Berlin:

«En mettant en place des WC pour tous les sexes, nous souhaitons faire en sorte que les personnes transsexuelles et intersexes ne soient plus victimes de discrimination au quotidien, comme lors de l’utilisation de toilettes publiques. En tant que département du Parlement, nous souhaitons prendre les devants tout en encourageant les autres établissements publics et privés à suivre cet exemple.»

Le communiqué fait notamment référence aux «mises à la porte, remarques insultantes et même menaces de violences physiques» dont sont souvent victimes les personnes qui ne se reconnaissent pas dans la dichotomie homme-femme et dont l’apparence physique s’en démarque lorsqu’elles se rendent aux toilettes, ce qui les conduit «souvent à renoncer à se rendre dans des toilettes publiques».

Donner l’exemple

Le parlement de Berlin s’engouffre donc dans la brèche ouverte par deux mairies de quartier, celles de Friedrichshain-Kreuzberg et de Mitte, qui se sont toutes deux dotées de toilettes unisexes en 2014, comme le rapportait alors le quotidien local Berliner Morgenpost. La paternité de cette initiative revient au Parti pirate allemand, entré au sénat de Berlin en 2011, qui a proposé en 2013 que des toilettes unisexes soient mis en place dans les administrations publiques pour donner l’exemple.

Quelques mois avant la mise en place de ces toilettes dans les bâtiments publics, la journaliste trans berlinoise qui signe ses articles «Kaey» dans le magazine queer local Siegesäule, témoignait de sa propre expérience:

«Lorsque j’ai fait il y a quinze ans mes premiers pas hésitants habillée en dragqueen et que j’ai fréquenté le milieu gay et lesbien à Halle, je me suis souvent entendu dire quand je me trouvais dans les toilettes pour femmes, et ce majoritairement par des lesbiennes butch, que ces toilettes étaient réservées aux femmes. Curieusement, bien que j’aie toujours été très féminine, j’étais perçue comme un homme qui se déguisait en femme et qui avait intérêt à aller pisser dans les toilettes pour hommes. J’ai fini par m’habituer à sourire avec dédain, à sortir mon rouge à lèvres et à me repeindre les lèvres avec exagération.»

En se dotant de toilettes unisexes, le parlement de Berlin prône non seulement plus de tolérance envers les personnes trans, intersexes, et plus largement envers toutes celles qui refusent la binarité, mais montre aussi que la bonne volonté suffit presque à elle seule: d’après les informations du quotidien Der Tagesspiegel, la mise en place de ces toilettes a seulement coûté 1.400 euros en tout et pour tout à l’administration publique, la somme nécessaire pour ajouter des murs et des portes fermant à clef dans les toilettes déjà existantes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte