Partager cet article

De son café à ses emails d’excuses, ce programmeur a automatisé sa vie

Un clavier | Frederico Cintra via Flickr CC License by

Un clavier | Frederico Cintra via Flickr CC License by

Ce programmeur informatique avait créé des scripts pour exécuter à sa place toutes les tâches lui demandant plus de quatre-vingt-dix secondes.

Un peu fainéant? C’est le moins que l’on puisse dire. Sur Github, le site web d’hébergement de logiciels, un projet un peu fou d’un programmeur —relayé par Business Insider suscite l’hilarité de ses confrères. 

Publié par Nihad Abbasov —plus connu sous le pseudo «Narkoz» sur GitHub—, le projet de programmation est un ensemble de scripts aux noms évocateurs. Selon Narkoz, les scripts ont été rédigés par un de ses anciens collègues, lequel avait le réflexe d’automatiser toutes les tâches qui lui prenaient plus de quatre-vingt-dix secondes.

Résultat? Un SMS «je reste plus tard au boulot» était envoyé à sa femme à chaque fois que son programme détectait de l’activité sur son ordinateur de bureau après 21 heures. Pour parfaire le texto, une justification était aléatoirement sélectionnée dans une liste prédéfinie par son auteur.

Un script «Gueule de bois»

Quand il recevait un email de son pire client —au vu du titre peu courtois du script—, un programme scannait ses emails pour trouver l’occurence des mots «problème», «aide» ou «désolé». Le programme se chargeait alors de réinitialiser à distance le serveur du client jusqu’à sa dernière sauvegarde, puis d’envoyer un email: «Pas de problème mec, fais attention la prochaine fois.»

Un autre script servait à envoyer un email à son entreprise pour l’excuser de son absence s’il ne se connectait sur son serveur qu’à partir de 8h45: «Je ne me sens pas bien, je télétravaille.» Le titre du script? «Gueule de bois».

Même son café était automatisé. Dix-sept secondes après son arrivée au travail, un programme hackait la machine à café de l’entreprise pour commander un latte. Vingt-quatre secondes plus tard, le latte se versait dans une tasse: le temps exact qui séparait son bureau de la machine. 

Un dispositif bien plus élaboré que celui du Doc dans le premier volet de Retour vers le futur...

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte