Société

Des nains fondent un village pour s'émanciper

Temps de lecture : 2 min

La commune de Kunming dans le sud de la Chine ne compte que des habitants de moins de 1m30, nous apprend le Telegraph. Ils sont 120 personnes de petite taille à avoir décidé de se réunir pour éviter de subir constamment les désagréments d'un monde trop haut: exploitation, moqueries et violences de leurs «grands» concitoyens.

Ces villageois, qui ont mis en place leur propre police, ont décidé de générer des fonds en développant une activité touristique de parc à thèmes. Ils ont donc construit des maisonnettes stylisées et portent des vêtements féériques pour amuser les visiteurs. Peut-être se sont-ils inspirés de l'univers du film culte Willow (1988), qui met en scène une société médiévale autonome de nains.

Cette réunion de personnes handicapées dans un village à part a provoqué l'indignation dans les milieux des expatriés occidentaux en Chine, et semble impossible en Occident. Certains ont évoqué l'ambiance lugubre du film «Freaks» de Tod Browning (1932), et les foires de monstres des siècles passés. Elle reste néanmoins la meilleure chance d'émancipation sociale et financière, rétorquent les nains.

[Lire l'article complet sur le Telegraph]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Image de Une: Affiche du film Freaks de 1932, par Tod Browning

Newsletters

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Dans la lutte contre les discriminations, les alliés jouent un rôle essentiel. Mais s'affirmer comme tel ne suffit pas: il faut des actes.

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Il est complètement ridicule de penser que votre opinion d'amateur a une quelconque valeur. D'ailleurs, voici la mienne sur ce sujet que je n'ai pas du tout étudié.

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Rena et Danka sont au nombre des déportés ayant vécu le plus de temps dans le camp. Rena fut la première des «999 oubliées» à partager, soixante ans plus tard, son histoire inouïe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio