Parents & enfantsMonde

Un prof demande à ses élèves de réaliser un poster de recrutement pour Daech

Repéré par Claire Levenson, mis à jour le 21.11.2015 à 10 h 25

Repéré sur Washington Post

Un enseignant de l’Utah a voulu faire comprendre le terrorisme islamiste à ses élèves de 3ème en leur demandant de réaliser des affiches de propagande.

Le devoir «Terrorism propaganda poster» donné aux élèves | Capture d’écran Twitter

Le devoir «Terrorism propaganda poster» donné aux élèves | Capture d’écran Twitter

Après les attentats du 13 novembre, de nombreux sites pédagogiques, dont celui du ministère de l’Éducation, ont posté des recommandations pour aider les enseignants à aborder ces événements tragiques avec leurs élèves. Les idées sont assez simples: écouter les élèves, rappeler les faits, débattre, expliquer.

Mais dans un collège de l’Utah, aux États-Unis, un enseignant a tenté d’aborder cette actualité de manière originale: et si, pour faire comprendre le terrorisme islamiste, on demandait aux élèves de 3ème de créer des affiches de recrutement pour l’État islamique?

Comme le rapporte le Washington Post, son polycopié a fait le tour de Twitter:

 

«Un enseignant d’une école de l’Utah demande à ses élèves collégiens de dessiner des “affiches de propagande terroriste”.»

Les consignes pédagogiques étaient les suivantes: 

«Objectif: Aider les élèves à comprendre les buts des groupes terroristes et les méthodes qu’ils utilisent pour attirer des adeptes.

 

Devoir à faire: Créez un poster de propagande pour une des organisations terroristes dont nous avons parlé. L’affiche doit être soignée, colorée et professionnelle. Des informations supplémentaires ont été incluses pour vous aider à mieux comprendre ce que des groupes comme Daech veulent et pourquoi. Faites le poster dans l’espace ci-dessous.»

(Peut-être encore plus inquiétant que l’idée du poster, les consignes en anglais comportent plusieurs fautes de grammaire basiques.)

Bien comprendre l’esprit Daech

Le professeur en question, dont c’est la première année d’enseignement, avait tout de même ajouté un disclaimer: 

«Si faire ce devoir vous met mal à l’aise, vous pouvez venir me voir pour demander un autre devoir.»

Pour aider la soixantaine d’élèves concernés à bien comprendre l’esprit Daech, le prof avait inclus un papier sur les «huit raisons pour lesquelles les jeunes musulmans rejoignent l’État islamique», avec, au choix, l’immoralité perçue des sociétés occidentales et la stratégie efficace de Daech sur les réseaux sociaux.

Plusieurs parents se sont plaints auprès de la direction, et le devoir a donc été annulé. Une porte-parole du district scolaire a expliqué: 

«Nous ne voulons pas que les élèves aillent sur internet et regardent des trucs de terroristes.»

L’enseignant n’a pas été nommé et aucune action disciplinaire ne sera prise à son encontre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte