Sports

Les anciens de la NFL touchés par Alzheimer

Temps de lecture : 2 min

Selon les résultats d'une étude commandée par la ligue de football américain professionnelle (NFL), les anciens joueurs professionnels de la NFL ont un risque bien plus élevé que le reste de la population nationale de contracter la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies liées à la mémoire, rapporte le New York Times.

Le risque est notamment 19 fois plus élevé chez les anciens joueurs de 30 à 49 ans par rapport à la population générale du même âge. La NFL a longtemps nié l'existence de données fiables sur le déclin cognitif de ses joueurs. Avec cette étude, la ligue admettrait pour la première fois l'existence d'une connexion.

Un porte-parole de la NFL a cependant souligné les limites de l'étude: elle ne diagnostique pas formellement la démence, se base sur des entretiens téléphoniques; il a ajouté qu'«il y a des milliers de joueurs à la retraite qui n'ont aucun problème de mémoire.»

Les chercheurs ont interrogé plus de 1.000 anciens joueurs ayant joué au moins trois ans en NFL, leur posant des questions tirées du sondage de santé national, pour que les réponses puissent être comparées avec la population générale. Le football américain est parmi les sports les plus pratiqués dans les lycées des Etats-Unis.

[Lu sur nytimes.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Un match de football américain, Ed Yourdon, Flickr, CC

Newsletters

L'être humain le plus rapide du monde n'ira jamais plus vite que votre chat

L'être humain le plus rapide du monde n'ira jamais plus vite que votre chat

Une étude a déterminé les caractéristiques corporelles qui limitent la vitesse maximale au sprint.

Sport de haut niveau au cinéma, une reconversion très prisée (surtout par les hommes)

Sport de haut niveau au cinéma, une reconversion très prisée (surtout par les hommes)

Dans «Nadia, Butterfly», une nageuse canadienne brille par son talent d'actrice. Elle n'est pas la première sportive à accéder au grand écran, même si là encore, les hommes restent majoritaires.

Le risque de démence chez les footballeurs serait lié au poste des joueurs et à la durée de leur carrière

Le risque de démence chez les footballeurs serait lié au poste des joueurs et à la durée de leur carrière

Le risque de maladie neurodégénérative est multiplié par cinq chez les défenseurs.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio