Monde

Stephen Colbert: «Tout ce qui est une tentative de connexion humaine dans le monde en ce moment est positif»

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 17.11.2015 à 16 h 18

Repéré sur YouTube

Le présentateur du Late Show a choisi l’humour pour rendre hommage à la France.

Après le génial discours à base de «fuck» de John Oliver dimanche 15 novembre, le présentateur du Late Show américain Stephen Colbert a lui aussi tenu à rendre hommage aux Français:

«Je voulais commencer mon émission en envoyant à nouveau nos pensées et nos prières aux gens de Paris. New York est une ville qui connaît trop bien les horreurs que les Parisiens ont vécues vendredi, et nous savons aussi qu’aucun mot ne peut surmonter leur deuil et leur choc.»

Il a également tenu à «remercier la France pour tout ce qu’elle [leur] a donné»:

«L’aide au général Washington dans notre combat pour l’indépendance. Des informations essentielles sur la façon de cuire les pommes de terres dans de l’huile bouillante. Ma façon préférée d’embrasser. La moitié du continent à prix d’occasion, pas de remboursements les gars. Et plus important encore, la France a donné à l’Amérique son symbole de la liberté [la statue de la liberté]. Merci. Merci, car nous l’avons utilisée pour faire des versions rigolotes d’hommes bourrés pendant le réveillon de fin d’année. Et, en hommage à sa patrie d’origine, la statue de la liberté à offert à Daech le geste qui convient

Il va aussi se moquer (gentiment) de certains Américains qui ont rendu hommage à Paris en tweetant qu’ils regardaient le dessin animé Pixar Ratatouille:

«Si vous sentez une connexion avec les Parisiens, buvez une bouteille de Bordeaux, mangez un croissant au Bon Pain [nom d’une boulangerie], enfilez un béret et fumez une cigarette comme ça. Allez mangez des frites, que j'appelle maintenant “frites de la liberté” en honneur des Français. Tout ce qui est une tentative de connexion humaine dans le monde en ce moment est positif.»

Il a conclu son discours en expliquant qu’il avait décidé de maintenir le petit spectacle de chats acrobates dans son émission parce que «Daech n’aurait sûrement pas aimé les chats acrobates. Ils sont mignons et drôles, deux choses que Daech déteste».

Nous vous livrons aussi sa dernière blague, géniale mais intraduisible («pussies» signifiant à la fois chatte et mauviette):

«The only thing they have in common with ISIS, is that they are a bunch of pussies.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte