Monde

La Grande-Bretagne va embaucher 2.000 nouveaux espions

Repéré par Lorenzo Calligarot, mis à jour le 16.11.2015 à 13 h 10

Repéré sur The Telegraph

Pour faire face à la menace terroriste, les Britanniques vont procéder à la plus grosse vague d’embauche d’espions depuis les attentats de Londres en 2005.

Le Premier ministre britannique David Cameron, samedi 14 novembre fait une déclaration après les attentats de Paris au 10 Downing Street à Londres | REUTERS/Chris Ratcliffe

Le Premier ministre britannique David Cameron, samedi 14 novembre fait une déclaration après les attentats de Paris au 10 Downing Street à Londres | REUTERS/Chris Ratcliffe

Les répercutions des attentats perpétrés vendredi 13 novembre à Paris sont nombreuses à travers le monde. En Grande-Bretagne, le Premier ministre, David Cameron, a multiplié les annonces, et celles concernant l’augmentation considérable du nombre d’espions dévoués à la couronne britannique ont particulièrement retenu l’attention du Telegraph. Le Premier ministre a en effet informé que 2.000 espions supplémentaires seront affectés au MI5, MI6 et GCHQ, soit l’équivalent des services de renseignement français. «Une grande partie du travail des services de renseignement ne peut être communiquée, mais leurs efforts courageux et déterminés nous permettent d’améliorer notre vie quotidienne. Ceci est une lutte générationnelle qui exige que nous fournissions plus de personnel pour lutter contre ceux qui voudraient détruire nous et nos valeurs», a-t-il déclaré lors du G20, samedi 14 novembre.

Cette vague d’embauche représente une augmentation de 15% du nombre d’espions britanniques, qui sont actuellement 12.700, toutes agences confondues. C’est la plus grosse hausse du nombre d’agents depuis les attentats de Londres de juillet 2005. David Cameron a également promis, en réponse au crash de l’avion russe dans le Sinaï, une plus grande sécurité dans les aéroports:

«Nous allons également intensifier nos efforts sur la sécurité de l'aviation, en aidant les pays du monde entier à mettre en place des mesures de sécurité les plus strictes possible afin que nous puissions continuer à jouir de lieux comme l’Égypte et la Tunisie et nous continuerons à vivre avec notre mode de vie que nous chérissons tant.»

Enfin, toujours lors de la réunion du G20, le Premier ministre a affirmé qu’il mettrait les moyens nécessaires dans la lutte contre le terrorisme:  

«La sécurité économique va de pair avec la sécurité nationale. Depuis 2010, nous avons pris les décisions difficiles nécessaires pour rétablir notre force économique et nous avons maintenant une des économies développées les plus dynamiques. Cela signifie que nous pouvons maintenant investir davantage dans notre sécurité nationale et je suis déterminé à prioriser les ressources dont nous avons besoin pour lutter contre la menace terroriste, parce que la protection du peuple britannique est mon devoir numéro un en tant que Premier ministre.»

 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte