France

En direct: le président de la République veut réformer la Constitution

Slate.fr, mis à jour le 17.11.2015 à 1 h 36

François Hollande devant le parlement réuni au Congrès. REUTERS/Philippe Wojazer

François Hollande devant le parlement réuni au Congrès. REUTERS/Philippe Wojazer

Le point sur l’actualité, trois jours après les attaques terroristes qui ont ensanglanté la France le 13 novembre:
– Une opération de police a échoué à Molenbeek (Belgique), dont sont originaires plusieurs suspects, dont l’un, Salah Abdeslam, est actuellement traqué.
– L’aviation française a massivement bombardé Raqqa, la capitale officieuse de Daech en Syrie.
– Des arrestations ont été effectuées pendant la nuit par les forces de l’ordre dans le cadre de l’état d’urgence.
– Le président de la République s’est exprimé devant le Parlement réuni en Congrès aujourd’hui à 16 heures.
– Le bilan provisoire des attentats est de 129 morts et 352 blessés.

20h Le Figaro révèle que les parents de Samy Amimour, un des kamikazes du Bataclan, avaient cherché en vain de l'aide auprès du maire de la ville de Drancy et des autorités pour déradicaliser leur fils. 

«Les parents de Samy Amimour étaient complètement démunis. C'était une période où il n'y avait pas encore d'associations qui travaillaient sur la déradicalisation. Ils n'avaient aucun moyen d'avoir de l'aide ou une information et ils cherchaient à qui s'adresser. J'ai alerté les services préfectoraux et les services de renseignements. Je ne crois pas qu'ils les aient reçus. Ils ont essayé de se débrouiller par eux-mêmes», raconte le député-maire de Drancy, Jean-Christophe Lagarde.

19h20 Voici le point sur l'enquête en début de soirée:

Cinq des septs kamikazes ont été identifiés. Salah Abdeslam, le frère de l'un des terroristes impliqués est toujours en fuite. Comme écrit sur L'Obs, «c'est lui qui aurait loué l'un des véhicules utilisés pendant l'attaque». Abdelhamid Abaaoud, un Belge de 28 ans, serait le commanditaire de ces attentats.

19h00 Plusieurs journalistes iraniens font part de l'arrestation du dessinateur et caricaturiste Hadi Heidari, dans les locaux du journal Shahrvand. Personne ne connait encore les raisons de cette arrestation. Hadi Heidari avait publié ce dessin, ce week-end, en hommage aux victimes des attentats en Île-de-France.

18h50 Pour rappel, une réforme constitutionnelle comme celle qu'ambitionne de faire voter François Hollande doit être approuvée dans les mêmes termes par les deux Assemblées, puis par le Parlement réuni en Congrès ou par référendum. 

À l'Assemblée, les groupes représentés au gouvernement(socialistes et radicaux de gauche) totalisent 305 sièges sur 577, soit plus que la majorité absolue. 

Au Sénat, en revanche, ils ne comptent que 127 sièges sur 348 et il faudra donc au gouvernement le renfort de voix communistes et écologistes (29 sièges) ainsi que de voix de la majorité de droite (186 sièges). Au Congrès, la majorité des deux tiers est fixée à 555 sièges: la majorité gouvernementale en totalise 432 et l'ensemble des groupes de gauche 494.

18h35 Courrier International vient de ressortir une interview de Omar Abaaoud, le père d’Abdelhamid, commanditaire présumé des attentats de Paris, réalisée par le quotidien populaire belge Het Laatste Nieuws, en janvier dernier, alors que son fils était soupçonné d'être le cerveau présumé de la cellule terroriste démantelée à Verviers. Il s'y disait «atterré, lui qui, venu du Maroc il y a quarante ans, “doit tout à la Belgique”».

18h19 Un reporter de CNN a choisi de ne pas mettre de gants dans sa question au président américain. Le Huffington Post rapporte qu'alors que Barack Obama répondait aux questions de la presse dans le cadre du G20, actuellement en Turquie, Jim Acosta lui en a posé une assez frontale:

«Beaucoup d'Américains ont cette frustration quand ils voient que les États-Unis ont la plus grande armée du monde, qu'elle est soutenue par presque tous les autres pays quand elle s'attaque à Daech. Je suppose que ma question est, et si vous pardonnez mon langage, mais pourquoi est-ce qu'on ne liquide pas ces bâtards?»

Le président américain a indiqué qu'il avait «passé les trois dernières réponses à répondre à cette question». Le site internet américain indique qu'Obama a ensuite réitéré que l'armée américaine pourrait reprendre le territoire à Daech, «mais cela résulterait en une occupation».

«Nous allons donc poursuivre notre stratégie qui a la meilleure chance de réussir, même si elle n'offre pas la satisfation, j'imagine, d'un joli titre de presse ou d'une résolution immédiate.»

18h07 Parmi les annonces importantes de François Hollande devant le Congrès, on trouve son souhait de «faire évoluer [la] Constitution pour permettre aux pouvoirs publics d'agir, conformément à l'état de droit, contre le terrorisme de guerre», comme le rapporte Europe 1.

On ne sait pas encore grand chose de ce qu'il y aura dans ces modifications de la Constitution qui porteront sur les articles 16 (sur les pouvoirs exceptionnels du président) et 36 (sur l'état de siège), qui ne sont «plus adaptés».

Le gouvernement puisera peut-être dans les recommandations du rapport Balladur, sur une «Ve République plus démocratique», et rendu en 2008, par l'ancien Premier ministre au président Sarkozy. C'est d'ailleurs ce qu'indique Le Monde:

«Le président souhaite s’inspirer du rapport Balladur de 2007, qui propose de modifier l’article 36 de la Constitution pour que les pouvoirs publics puissent disposer d’un outil "approprié" sans devoir recourir à l’état d’urgence.»

On y trouvait déjà des recommandations de modifications de ces articles que l'on peut voir ci-dessous.

18h00 Fausse alerte en Italie? Après les révélations de la presse italienne sur la présence présumée d'un terroriste à bord d'une Seat dans le nord de l'Italie, plusieurs démentis sont apparus en fin de journée, ce lundi 16 novembre. La Seat qui aurait franchi la frontière franco-italienne, samedi 14 novembre au matin, serait, en fait, celle retrouvée à Montreuil, expliquent l'agence de presse italienne AGI et L'Unità. En France, personne n'a pour l'instant évoqué cette piste.

17h45 Un homme a été condamné à un an de prison ferme pour avoir crié «Allah Akbar» en mimant un égorgement à Marseille. «Je ne suis pas sûr que vous ayez pensé à assassiner des policiers mais vous avez profité de ce climat pour exprimer une forme d'agressivité. L’État d'urgence impose que des comportements comme le vôtre soient sévèrement réprimés», a affirmé Max Gazan, le représentant du parquet, selon La Croix.

17h15 Le président de la République a achevé ainsi: «La République nous devons l'investir de toute la force nécessaire pour lui permettre d'éradiquer le terrorisme dans le respect de nos valeurs mais sans rien perdre de notre état de droit. Nous éradiquerons le terrorisme pour que la France continue de montrer le chemin, le terrorisme ne détruira pas la France car c est la France qui le détruira. Vive la République et vive la France.»

17h13 «Ces mesures se traduiront par un surcroit de dépense mais dans ces circonstances je considère que le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. LLe visage des morts ne quitte pas mon esprit.  Ce souvenir nourrit ma conviction sans faille.

Les barbares voudraient défigurer la France, ils ne parviendront pas à la faire changer de visage. Jamais ils ne nous empêcheront de vivre comme nous en avons décidé, pleinement, librement et nous devons en faire la démonstration avec sang-froid»

17h07 Des agents des forces de l'ordre seront recrutés: «Si nous sommes en guerre, nous ne pouvons pas l’être avec ce que nous avions il y a quelques années. Alors 5.000 emplois supplémentaires de policiers et de gendarmes seront créés d’ici 2 ans. Cet effort considérable qu’assume le gouvernement dans un contexte budgétaire difficile permettra simplement de restaurer le potentiel des forces de sécurité intérieure au niveau qu’elles connaissaient en 2007. Le ministère de la justice disposera de 2500 postes supplémentaires pour l’administration pénitentiaire et les services judiciaires.

L’administration des douanes devra être renforcée de 1.000 postes aussi.
Quant à nos armées, qui sont de plus en plus sollicitées par les opérations extérieures que nous allons poursuivre, là encore, j’ai décidé qu’il n’y aurait aucune diminution d’effectifs jusqu’à 2019.»

17h05 La justice sera renforcée: «Puisque la menace va durablement peser et que la lutte contre Daech va nous mobiliser pendant encore longtemps j’ai également décidé de renforcer substantiellement les moyens dont disposent la justice et les forces de sécurité. Les procédures pénales doivent prendre en compte la spécificité de la menace terroriste. Les peines correspondantes seront significativement alourdies.»

 

16h46 Hollande veut modifier la constitution: «Nous devons aller au-delà de l’urgence. J'estime en conscience qu'il faut modifier notre constitution pour lutter contre le terrorisme de guerre. Deux dispositions de la constitution ne sont plus adaptées: l' article 16 (sur les pleins pouvoirs) et l’article 36 (sur l'état de siège). Aucun de ces deux régimes n'est adapté à notre situation. Le fonctionnement régulier n'st pas interrompu actuellement et il n'est pas concevable de transférer l'autorité aux militaires, et pourtant nous sommes en guerre. Il s'agit aujourd'hui de pouvoir disposer d'un outil approprié pour faire face. Il faut des mesures: la déchéance de nationalité ne doit pas avoir pour résultat de rendre quelqu'un apatride mais nous devons pouvoir déchoir de sa nationalité un terroriste même s'il est né français du moment qu’il a une autre nationalité. Nous devons aussi être capable d'interdire du territoire un binational terroriste. Nous devons le faire dans le respect du droit. Le gouvernement dans un esprit d’unité nationale, va saisir le conseil constitutionel pour examiner la conformité de ces propositions à la constitution. La constitution est notre pacte collectif.»

16h45 «L'ennemi a franchi une nouvelle étape, la démocratie a la capacité de réagir. La sûreté est un droit fondamental. Le Parlement sera saisi dès mercredi d'un projet de loi étendant l’état d'urgence à trois mois et l'adaptant aux technologies et aux menaces d'aujourd'hui.»

16h41 François Hollande: «Bachar el-Assad ne peut constituer une issue au conflit en Syrie, mais notre ennemi c'est avant tout Daech. Il faut faire davantage, la Syrie est devenue la plus grande terre de terroristes que le monde ait connue. La France veut une grande et unique coalition. C'est pourquoi je rencontrerai dans ces prochains jours les présidents Obama et Poutine pour trouver une solution qui met trop de temps. J'ai demandé au ministre de la Défense de saisir ses homologues européens au titre de l'article 47 qui stipule que quand un État membre est attaqué tous ses partenaires sont concernés. La question des migrants est directement liée à la guerre en Syrie. Les habitants de ces pays sont les victimes de ce même système de terrorisme. Il est donc nécessaire d'accueillir les réfugiés qui fuient le terrorisme et de renvoyer les autres. Il faut ainsi renforcer les frontières de l’Europe. Il faut que l'Europe mette en place des contrôles, un PNR européen, lutte contre le trafic d’armes.»   

16h20 François Hollande rappelle que «c’est la France toute entière qui était la cible des terroristes. La France qui aime la vie, la culture, le sport, la fête. La France que les assassins voulaient tuer, c’était la jeunesse dans toute sa diversité. La plupart des morts n’avaient pas 30 ans».

Le président venait de souligner la force de la France devant le Congrès: «Notre démocratie a triomphé d’ennemis bien plus redoutables. Les terroristes croient qu’un peuple libre se laisserait impressionner par l’horreur, il n’en rien. La République française a connu bien des épreuves et est toujours là, bien vivante. Le peuple français est un peuple ardent, vaillant, qui se met debout quand on frappe ses enfants. Nous ne sommes pas engagés dans une guerre de civilisation, nous sommes dans une guerre contre le terrorisme djihadiste.»

François Hollande avait commencé son allocution par ces propos: «La France est en guerre. Les actes commis vendredi soir sont des actes de guerre, ils ont fait au moins 129 morts et ils constituent une agression contre notres pays, ses valeurs, sa jeunesse. Ils sont le fait d une armée de djihadistes de Daech qui nous combat parce que la France est un pays de liberté, la patrie des droits de l’homme j’ai tenu à m’adresser au parlement réuni au congrés pour marquer l’unité nationale et répondre avec la détermination froide qui convient à cette attaque ignoble.»

16h14 François Hollande est à présent face aux parlementaires. Tous honorent une minute de silence. 

16h10 Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, ouvre la séance qui voit le Parlement se réunir en Congrès à Versailles pour y entendre la déclaration du chef de l’Etat, François Hollande. 

16h05 Selon Libération, la piste d’une quatrème équipe de terroristes se dessine. Des vidéos de caméras de surveillance montrent la golf grise, à bord de laquelle Salah Abdeslam a été contrôlé samedi matin à Cambrai, sur la route en direction de Paris à 3h44 du matin. Salah Abdeslam a donc été pris en main après les tueries par des complices pour sortir de Paris et s’échapper. 

15h46 Le Monde publie le détail (dans son édition réservée aux abonnés) des discussions entre les terroristes enfermés dans le Bataclan et la Brigade de recherche et d’intervention, avant l’assaut. C’est le négociateur qui avait discuté avec Amedy Coulibaly qui a eu lmes terroristes au téléphones à trois ou quatre reprises. Il n’a pas eu l’occasion de négocier avec les terroristes: ceux-ci se sont contentés d’exiger le départ des forces de l’ordre sous peine de continuer à tuer des otages. 

15h37 Deux ressortissants belges ont été inculpés par le parquet fédéral belge. Ils avaient été arrêtés samedi dans le cadre  participation à une entreprise terroriste.

15h30 Le syndicat de la magistrature (situé à gauche) «s’inquiète» de la mise en place d’un état d’urgence. Dans un communiqué, l’organisation poursuit: «Lutter contre le terrorisme, c’est d’abord protéger nos libertés et nos institutions démocratiques en refusant de céder à la peur et à la spirale guerrière»

15h16 Le parquet fédéral belge a confirmé que l’intervention à Molenbeek avait été effectuée pour trouver Salah Abdeslam, un des suspects des attentats de Paris et visé par un mandat d’arrêt international de la justice belge. 

15h10 Pour le directeur de la CIA John Brennan, les attentats de Paris ne sont pas «un événement isolé», a-t-il indiqué devant un cercle de réflexion à Washington, selon l’AFP. Pour l’ancien conseiller de Barack Obama, le groupe Etat islamique (EI) a probablement d’autres opérations similaires en préparation. 

14h59 Trois jours après les attentats, les enquêteurs tentent toujours de comprendre la stratégie de l’attaque sur le Stade de France. FranceTV Info revient sur les différents éléments de l’enquête et une «logique incompréhensible». 

14h54 Le Bataclan, la salle de spectacle qui a été touchée lors des attentats, a informé ses spectateurs et ceux qui souhaitaient se recueillir devant le bâtiment. 

14h46 En janvier dernier, la RTBF diffusait un reportage glaçant. Il s’agit d’un montage réalisé à partir de vidéos contenues dans un ancien portable d’Abdelhamid Abaaoud. Le djihadiste filme et commente ses exactions ainsi que les atrocités de ses compagnons. Attention, certaines images sont très dures, bien que floutées. Le documentaire est à voir ici.

14h36 Marine Le Pen vient de demander, dans un communiqué reçu par l’AFP, «l’ arrêt immédiat de tout accueil de migrants et la dispersion des migrants présents dans toute la France». Une mesure «de précaution», d’après les mots de la présidente du Front national. 

14h17 L’opération de Molenbeek a échoué, explique le parquet de Bruxelles. Salah Abdeslam est donc toujours recherché.

 

 

14h05 L’opération de la police fédérale belge à Molenbeek est terminée selon la maire de la ville, citée par l’AFP. Nous attendons toujours de connaître les résultats de celle-ci.

13h53 Selon une enquête de voisinage d’ITélé, Samy Amimour, chauffeur de bus, serait revenu à Drancy où il habitait initialement alors même qu’il était sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Le mandat avait été lancé contre lui à l’automne 2013. 

13h51Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, a demandé lors d’un point-presse à tous les imams de France de dire une prière «solennelle» en hommage aux victimes des attentats. Il a ajouté«Nous, musulmans de France, nous ne pouvons qu’insister sur la cohésion nationale pour refuser ensemble ce malheur qui nous frappe et nous attaque indistinctement»

13h42 Le parquet de Bruxelles a confirmé à l’AFP que l’opération en cours à Molenbeek avait bien pour but d’arrêter Salah Abdeslam qui a loué la voiture de la bande terroriste ayant ensanglanté le Bataclan et soupçonné d’avoir lui-même pris part à la tuerie. Des vérifications sont en ce moment effectuées par la police fédérale pour savoir si Salah Abdeslam se trouve dans un appartement de cette commune de Bruxelles. 

13h39 Sur les réseaux sociaux, l’histoire de Zouheir, agent de sécurité du stade de France, qui aurait sauvé de nombreux spectateurs de la mort en faisant face à l’un des kamikazes a souvent été relayée sur les réseaux sociaux. Mais il s’agit d’un mythe, comme le montre Libération. 

13h33 Le frère de Salah Abdeslam, jusqu’ici en garde à vue, fait partie des cinq personnes relâchés en Belgique. 

13h27 La traque de Salah Abdeslam, suspecté d’avoir participé aux attentats du 13 novembre, se poursuit en Belgique, le parquet de Bruxelles a annoncé à l’AFP avoir relâché cinq des sept individus interpellés en Belgique. 

13h25 Alors que la sélection allemande de Football affronte demain à Hanovre l’équipe des Pays-Bas, les joueurs semblent subir le contrecoup des attentats du 13 novembre. Ce soir là, ils jouaient contre les Bleus au stade de France et ont entendu les détonations des kamikazes à l’extérieur de l’enceinte. Klaas-Jan Huntelaer, avant-centre néerlandais qui joue en Allemagne a déclaré que les footballeurs allemands étaient "fatigués, marqués, voire traumatisés" par les événements. La mannschaft avait d’ailleurs passé la nuit au stade de France par sécurité. Bastian Schweinsteiger s’est dit toujours sans voix.

 

 

13h07 L’Etablissement français du sang (EFS) a appelé les donneurs à différer leur don de sang, selon l’AFP. Le docteur Djamel Benomar, directeur des prélévements à l’EFS, dit ne jamais avoir vu une telle mobilisation au cours de ses 28 ans de carrière et livre quelques chiffres: l’EFS a procédé à 8.500 prélévements samedi dans toute la France dont 2.000 en région parisienne.

12h57 Le Bataclan a publié un sobre communiqué sur sa page Facebook et Twitter: «Aucun mot ne suffit à exprimer l’ampleur de notre chagrin. Nos pensées vont aux victimes, aux blessés et à leurs proches.»

12h48 Les autorités turques affirment avoir signalé à deux reprises, en décembre 2014 et juin 2015, le profil de Omar Ismaïl Mostefaï, un des kamikazes du Bataclan, et ne pas avoir eu de réponse de la part des services de renseignement français. Quelques heures après les attaques, la France avait cependant dit avoir fiché Mostefaï. 

12h37 La coalition contre l’EI, emmenée par les Etats-Unis, a détruit 116 camions-citernes de l’organisation terroriste dans l’est de la Syrie. 

12h25 La remise du prix Goncourt des lycéens qui devaient être décerné demain à Rennes a été repoussé sine die par les organisateurs en raison des attentats du 13 novembre. 

12h21 Le ministre en charge des armées a aussi évoqué l’intervention de l’aviation au-dessus de Raqqa en Syrie, hier soir: «Nous avons mobilisé douze avions de chasse, qui ont frappé à Raqqa, centre névralgique des donneurs d ordre terroristes, sur un centre d entraînement et de commandement des djihadistes. Les deux cibles ont été atteintes.»

12h17 Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense a rendu hommage à l’actions des services hospitaliers ce week-end: «C’est une médecine de guerre dont il s’est agi. Les personnels avec qui j ai pu m entretenir ont mentionné ce qu’ils ont connu ailleurs. J’ai moi même été sur des théâtres d’opérations et les échos que j ai eus depuis les attentats avaient les mêmes références. Beaucoup sont venus de médecins et de membres du personnel soignant sont venus d’eux-mêmes à l’hôpital quand ils ont entendu parler des événements. J ai rencontré des blessés qui recommençaient à sourire à la vie. J ai aussi rencontré des familles. L’hôpital a fait face sans se relâcher sur ses activités normales.»

12h07 Le journal britannique a fait paraître aujourd’hui un éditorial en français. 

12h00 Le Monde publie à nouveau un article écrit au sujet d’un homme de soixante-sept ans parti à l’été 2014 en Syrie pour tenter de convaincre son fils djihadiste, ici appelé Khader, de quitter la Syrie, en vain. Le vrai nom de son fils: Samy Amimour, un des kamikazes du Bataclan.

11h40 Une opération de police est actuellement en cours à Molenbeek.

 

11h28 Bernard Cazeneuve a ainsi conclu: «Ce n est là qu un début, la réponse de la République sera d’ampleur. Celui qui s’en prend à la République, la République le rattrapera et sera implacable. (...) Les terroristes ne détruiront jamais la république car c’est la République qui les détruira.»

11h26 Dans le cadre des perquisitions, le ministre de l’Intérieur a signalé que 23 personnes avaient été interpellées et 31 armes (dont quatre armes de guerre) saisies. 

11h20 Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a pris la parole place Beauvau. Il a d’abord indiqué que six attentats avaient été déjoués en France depuis le printemps. Il a ensuite donné un bilan chiffré des investigations de la police depuis le décret instituant l’état d’urgence. Il a ainsi égréné les statistiques suivantes: 168 perquisitions ont été menées dans 19 départements, 203 interdictions de sorties du territoire prononcées, 87 sites provoquant au terrorisme ont fait l’objet d’un blocage administratif, 6 déchéances de nationalité ont été ordonnées par le ministre. Trente quatre arrêtés d expulsions (concernant notamment des imams radicaux) ont par ailleurs été pris depuis le début de l’année 2015.

11h01 Le site de BFM TV fait le point sur les lieux perquisitionnés par les forces de l’ordre grâce à cette carte

10h50 Des membres de la famille Amimour ont récemment confié à l’AFP que Samy Amimour avait effectué un séjour en Syrie il y a deux ans. 

10h44 Abdelhamid Abaaoud, djihadiste franco-belge et auparavant chef de la cellule djihadiste démantelée de Verviers en Belgique, est présenté comme le commanditaire des attaques du 13 novembre sur les chaînes d’information en continue. Il aurait donné des instructions depuis la Syrie.

10h30 Le procureur de Paris n’a pas encore confirmé que le passeport syrien retrouvé près d’un des kamikazes du stade de France, au nom d’Ahmad Al Mohammad, né à Idlib en 1990, était authentique. Il a cependant relevé des similarités entre les empreintes du kamikaze et celles enregistrées lors d’un contrôle en Grèce en octobre dernier. 

10h24 Samy Amimour, mis en examen en octobre 2012, avait violé son contrôle judiciaire à l’automne 2013, annonce l’AFP après un communiqué du procureur de Paris François Molins. Un mandat d’arrêt international était lancé contre lui. 

10h17 ITélé donne quelques détails sur Samy Amimour via sur compte Twitter.

 

10h05 Trois personnes de son entourage sont en garde à vue.

10h03 Un nouveau kamikaze du Bataclan a été identifié selon ITélé: il s’appelle Samy Amimour, il avait 28 ans et était né en 1987 à Paris mais a grandi à Drancy. Il était connu des services pour avoir essayé, en vain, de partir en Yémen. 

9h50 Partout en France, une minute de silence sera célébrée à midi. François Hollande la marquera à la Sorbonne, en compagnie de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, et de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur. 

9h32 Les représentants des vingt premières puissances mondiales réunis au G20 organisé à Antalya (Turquie) vont publier un communiqué évoquant les efforts internationaux à fournir contre le terrorisme. Mais c’est aussi le sort de Bachar Al Assad qui semble se jouer lors de ce sommet: Barack Obama et Vladimir Poutine sont tombés d’accord sur l’idée d’une transition politique en Syrie, mais le destin du dictateur de Damas, soutenu notamment par la Russie, est encore incertain.

9h18 Alors que l’enquête après les attentats du 13 novembre s’est orientée vers une cellule djihadiste belge, le ministre de la Défense de la Belgique, Steven Vandeput a déclaré que «l’EI doit être mis à genoux». La Belgique fait partie de la coalition contre Daech. 

9h13 David Cameron, chef du gouvernement britannique, a estimé que les services britanniques avaient déjoué «quelque chose comme sept attentats».

9h L’intervention de Manuel Valls sur RTL est disponible en vidéo: Le terrorisme peut frapper «dans les jours qui viennent», affirme le premier ministre.

 

8h55 Manuel Valls a donné des détails sur le visage qu’adaptera le sommet international pour l’environnement à Paris après les attentats. La COP21, qui sera maintenue à Paris, sera réduite à son expression minimale. Elle consistera seulement en des négociations, quelques manifestations qui devaient avoir lieu en marge de l’événement ont été annulées pour des raisons de sécurité. 

8h53 De Standaard, journal flamand, affirme que Brahim Abdeslam, un kamikaze qui s’est fait sauter boulevard Voltaire a été en contact avec Abdelhamid Abaaoud, un djihadiste belge, réputé être le chef de la cellule islamiste de Verviers, démantelée en janvier. Tous deux ont vécu à Mollenbeek. Abaaoud serait aujourd’hui en Syrie. 

8h45 Lors des perquisitions conduites à Lyon, en plus d’un lance-roquettes, des gilets pare-balles, des armes automatiques, une kalachnikov. A Grenoble et à Toulouse, on relève d’autres perquisitions et interpellations. Elles concernaient des dossiers «pas encore judiciarisés», entre des faits de droit commun et de radicalisation. Elles n’ont pas de lien direct avec les attentats mais s’inscrivent dans le cadre de l’état d’urgence. 

8h38 «Nous ne sommes pas seulement attaqués parce que nous intervenons en Syrie mais aussi parce que nous sommes la France. Nous sommes visés parce que nous sommes le pays des droits de l’homme, de la possibilité de croire ou de ne pas croire. C’est ça qu’on veut détruire.»

8h36 Le Premier ministre ajoute: «Il faut expulser tous les étrangers qui tiennent des propos insupportables contre nos valeurs et la Républiques, fermer les mosquées radicales. Nous avons déjà expulsé des prêcheurs, nous allons poursuivre en ce sens.»

8h29 Manuel Valls, sur RTL, dit que 150 perquisitions administratives ont été menées

8h25 Plusieurs dizaines de perquisitions ont été effectuées sur le territoire dans les milieux islamistes. À Lyon, cinq personnes ont été interpellées et des armes saisies, dont un lance-roquettes.

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte