Tech & internet

Sur les réseaux sociaux, l’émotion passe aussi par la poésie

Repéré par Vincent Manilève, mis à jour le 15.11.2015 à 12 h 07

Repéré sur Instagram, Tumblr, Buzzfeed

Que ce soit en vers ou en prose, de nombreuses personnes ont décidé de partager des poèmes ou d'en écrire pour montrer leur soutien à Paris.

Poème de Analog Mountain, publié sur son compte Instagram

Poème de Analog Mountain, publié sur son compte Instagram

Face à la tragédie, il est parfois difficile de trouver les mots pour partager son émotion. Avec les attentats perpétrés à Paris, certaines personnes sur internet ont décidé de passer par la poésie et d’utiliser les réseaux sociaux pour montrer leur soutien comme cette jeune femme qui a tenté de se mettre à la place des personnes présentes dans le Bataclan au moment de l’attaque. Le texte a été partagé plus de 13.000 fois.

 

Maman, j'ai beaucoup de choses à te dire. Ce soir, je suis rentrée dans cette grande salle et j'ai dansé. Dansé. Dansé....

Posté par Fuck it sur samedi 14 novembre 2015


Sur Tumblr et Instagram, deux plateformes propices à la création littéraire, on retrouve plusieurs dizaines de textes répertorié sous le hashtag #prayforparis.

 

 

 

/// united & unbroken #prayforparis #prayfortheworld ___________________________ __ _

Une photo publiée par -chrisxp- (@analogmountain) le

 

«Paris Paris soi-même libéré»

Il y a quelques jours, nous vous parlions de Tyler Knott, ce poète amateur devenu star du genre justement grâce à Tumblr et Instagram. Il a lui publié plusieurs petits textes pour exprimer sa solidarité. 

 

D’autres ont décidé de reprendre des textes écrits par exemple par Louis Aragon et son poème «Paris», que l’actrice Diane Kruger et des anonymes ont partagé sur Instagram ou Facebook.

Un grand nombre de personnes ont également partagé «Liberté» de Paul Éluard, ce poème écrit en 1942 contre le régime nazi et qui sera parachuté sur le sol français par la Royal Air Force.  

«Ce n'est pas pour Paris que nous devrions prier»

Mais le texte poétique qui a fait le plus parler de lui ne concerne pas uniquement les attaques de Paris et symbolise un mouvement qui monte et tente de rappeler ce qui se passe dans le reste du monde. Le site Buzzfeed relaie le poème d’une jeune indienne, Karuna Ezara Parikh, qu’elle a partagé sur Twitter, Facebook et Instagram. Très vite, des dizaines des dizaines de milliers de personnes vont la relayer, et au moment où nous écrivons ces lignes, son poème a été partagé plus 154.000 fois. À la différence d’autres textes, elle demande à ce que les gens autour du monde ne prient pas seulement pour Paris, mais également pour d’autres villes «dont la presse ne parle pas».

 

I woke this morning deeply disturbed by the news from #Paris, but more amazed by the attention it received on social...

Posted by Karuna Ezara Parikh on Friday, November 13, 2015

 

Voici la traduction de ce texte: 

«Ce n’est pas pour Paris que nous devrions prier. 
Mais pour le monde. C’est un monde dans lequel Beyrouth, 
qui titube après l’explosion de bombes deux jours avant Paris, 
n’est pas couvert par les médias.
Un monde dans lequel une bombe explose
lors de funérailles à Bagdad
et où aucun statut ne mentionne Bagdad,
Parce qu’aucune personne blanche n’est morte dans cette attaque.
Priez pour le monde
qui accuse la crise des réfugiés d’être responsable des attaques terroristes.
Qui ne prend pas le temps de faire la différence entre l’attaquant 
et la personne qui fuit la même chose que vous. 
Priez pour un monde
où les gens qui traversent des pays pendant des mois,
Avec ce qu’il leur appartient sur le dos, 
apprennent qu’ils n’ont aucune place où aller. 
Priez pour Paris par tous les moyens, 
mais priez plus, 
pour le monde qui ne prie pas 
pour ceux qui n’ont plus de maison à défendre. 
Pour un monde qui partout tombe en ruine,
et pas seulement dans les tours et les cafés qui nous semblent familiers.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte