Monde / France

Marc Trévidic: «L'Etat islamique ne rêve que d'une chose c'est d'attaquer la France»

Temps de lecture : 2 min

Quand les attentats du 13 novembre ont eu lieu, Paris Match a ressorti une interview de l'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic menée le 30 septembre et qui semblait, rétrospectivement, prémonitoire. Il y expliquait notamment:

«Nous sommes devenus pour l'Etat islamique [EI] l'ennemi numéro un. La France est la cible principale d'une armée de terroristes aux moyens illimités. Ensuite, il est clair que nous sommes particulièrement vulnérables du fait de notre position géographique, de la facilité d'entrer sur notre territoire pour tous les djihadistes d'origine européenne, ­Français ou non, et du fait de la volonté clairement et sans cesse exprimée par les hommes de l'EI de nous frapper. Et puis, il faut le dire : devant l'ampleur de la menace et la diversité des formes qu'elle peut prendre, notre dispositif de lutte antiterroriste est devenu perméable, faillible, et n'a plus l'efficacité qu'il avait auparavant. Enfin, j'ai acquis la conviction que les hommes de Daech [acronyme de l'Etat islamique] ont l'ambition et les moyens de nous atteindre beaucoup plus durement en organisant des actions d'ampleur, incomparables à celles menées jusqu'ici. Je le dis en tant que technicien : les jours les plus sombres sont devant nous. La vraie guerre que l'EI entend porter sur notre sol n'a pas encore commencé.

Depuis, l'ancien juge a multiplié les interviews. Dans celle accordée à David Pujadas sur France 2, il précise notamment que quand il était au parquet antiterroriste, les personnes arrêtées «et qui voulaient bien reconnaître les choses» disaient: «L'Etat islamique ne rêve que d'une chose c'est d'attaquer la France, et ils mettront les moyens nécessaires. ». Trévidic poursuit:

«Le dernier que j'ai vu c'était mi-août et on lui avait demandé de faire un attentat dans un concert de rock. [L'Etat Islamique] a trop de monde, plein de monde, donc ils peuvent faire des attentats kamikazes, ils peuvent perdre des gens, en envoyer autant qu'ils en veulent. (...) Ils ont cette grande capacité que n'a plus vraiment Al-Qaeda de gâcher du personnel».

Slate.fr

Newsletters

Tout les sépare, mais le pape François et Emmanuel Macron ont beaucoup à se dire

Tout les sépare, mais le pape François et Emmanuel Macron ont beaucoup à se dire

Le président français fera, le mardi 26 juin, la visite traditionnelle au Vatican. Il cherchera à faire bénir son projet de relance européenne et le pape François tentera de convaincre la France de ne pas céder à la vague populiste et anti-migrants.

Trop éduquées, trop ambitieuses: les femmes mongoles ont du mal à trouver un mari

Trop éduquées, trop ambitieuses: les femmes mongoles ont du mal à trouver un mari

Avec le tournant des années 1990, les femmes ont eu accès à l'éducation: la pression culturelle demeure.

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

Une femme voilée sur quatre s'est déjà fait pousser sur une plateforme de métro à New York

La Commission sur les droits humains de New York vient de publier un rapport sur les discriminations dont sont victimes certaines minorités.

Newsletters