Partager cet article

En direct: l'armée française bombarde un fief de l'Etat islamique à Raqqa

Un checkpoint dans le gouvernorat de Rakka le 15 juin 2015. REUTERS/Rodi Said

Un checkpoint dans le gouvernorat de Rakka le 15 juin 2015. REUTERS/Rodi Said

A la veille des attentats, le renseignement irakien avait averti les pays de la coalition occidentale d'attaques imminentes.

 

Les infos à retenir:

  • Le bilan provisoire des six attaques menées vendredi 13 novembre est de 132 morts et 352 blessés. Dimanche, Manuel Valls a indiqué que 103 victimes sur 132 avaient été identifiées.
  • Un des terroristes présent au Bataclan a été identifié : c'est un jeune Français de 29 ans.
  • Une des voitures des terroristes a été retrouvée à Montreuil. Sept personnes ont été placées en garde à vue dans son entourage.
  • Cinq personnes ont été arrêtées en Belgique, à Molenbeek-Saint-Jean. 
  • Des kalachnikovs ont été retrouvées dans la voiture utilisée par les terroristes. 
  • 10.000 militaires déployés en France à compter de mardi.
  • Des pétards ont donné lieu à un mouvement de foule place de la République en début de soirée.

22h35 Selon l'Associated Press, le renseignement irakien a averti, à la veille des attentats, les pays de la coalition occidentale d'attaques imminentes, et spécifiquement la France. Un avertissement qui était néanmoins flou selon une source française citée par l'agence, qui explique anonymement que «chaque soir, les leaders des services de renseignement vont se coucher en se disant "pourquoi pas aujourd'hui?"».

21h50 Des frappes de l'armée française ont lieu à Raqqa, rapporte le ministère de la Défense, cité par plusieurs médias. Le journaliste de RFI David Thomson dit avoir cette information selon des sources de l'Etat islamique. Le Monde évoque «dix chasseurs français» qui «ont largué vingt bombes dimanche sur le fief de l'organisation Etat islamique à Raqqa, dans l'est de la Syrie».

21h30 Les unes de Libération et du Nouvel Observateur (qui paraît exceptionnellement ce lundi 16 novembre).

 

21h Notre journaliste Grégor Brandy a réuni des images des mouvements de panique qui ont eu lieu à Paris ce dimanche 15 novembre en début de soirée.

20h47 Nicolas Sarkozy était l'invité du JT de TF1. Il a tenu des propos très politiques, deux jours après les attentats survenus vendredi. Il évoque notamment le port obligatoire d'un bracelet de sécurité pour les personnes radicalisées.


"Résidence surveillée" avec "bracelet électronique" pour les radicalisés demande Sarkozy

20h26 Le magazine pour enfants Astrapi met à disposition un PDF gratuit pour que les parents puissent parler à leurs enfants des attentats du 13 novembre.

20h07 Le premier ministre Manuel Valls confirme que l'état d'urgence va être prolongé pendant trois mois, souligne Nicolas Chapuis, l'un des journalistes politique du Monde via Twitter.

19h28 Entre 15.000 et 20.000 personnes se sont rassemblées devant l'ambassade de France du danemark à Copenhague. Le Premier ministre Lars Lokke Rasmussen faisait partie de cette foule venue rendre hommage à Paris. Copenhague, on s'en souvient, avait été le théâtre d'attaques terroristes. 

19h18 La Turquie annonce avoir déjoué un attentat djihadiste majeur. Celui-ci devait avoir lieu également le 13 novembre. 

19h10 Un de nos journalistes, Lorenzo Calligarot, était présent place de la République. Voici son témoignage: «J’ai entendu plusieurs détonations, sans pouvoir les compter précisément. Dans le brouhaha de la place de la République, difficile de savoir d’où les bruits provenaient mais la foule s’est subitement dispersée. L’effet de panique a entraîné tout le monde, sans que l'on soit sûrs du danger mais, dans le contexte actuel, difficile de garder son calme. L’agitation est terminée désormais et la place est réinvestie.»

19h05  La situation semble se calmer place de la République. Les forces de l'ordre parlent de mouvements de panique provoqués par des pétards. 

Twitter n'a pas aidé apparemment puisque la panique s'est propagée aussi via le réseau social.

18h51 La place de la République, où de nombreuses personnes s'étaient rassemblées pour honorer la mémoire des victimes, a été très rapidement évacuée après que des bruits suspects ont été entendus. La police est intervenue. 

18h40 Les autorités recherchent activement Abdeslam Salah, frère d'un des kamikazes de Paris et d'un homme actuellement en garde-à-vue en Belgique. Abdeslam Salah est français mais né en Belgique en 1989 et y résidant principalement.

 
18h25 Le secrétaire d'Etat aux sports indique que les kamikazes de Saint-Denis ont bien tenté de pénétrer à l'intérieur du stade. 

18h18 Le salon européen de l'éducation, qui devait se tenir à Paris (Porte de Versailles) entre le 18 et le 22 novembre, a été annulé en raison des attentats. Il attire chaque année des milliers de jeunes.

17h54 Selon des sources parlementaires, François Hollande souhaite que l'état d'urgence dure trois mois. L'instauration de l'état d'urgence est déjà une première depuis la guerre d'Algérie

17h43 Dans une allocution, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué avec son homologue belge Jan Jambon vouloir lutter «contre le trafic d'armes au niveau européen».

17h32 Le corps d'un deuxième kamikaze a été identifié, a affirmé l'AFP selon des sources proches de l'enquête. Cet homme fait partie d'une fratrie de trois, dont l'un des frères a été placé en garde à vue en Belgique, avant d'être remis en liberté. Les services antiterroristes sont sans nouvelles du troisième, qui pourrait être l'un des kamikazes ou être en fuite, selon ces sources.

17h23 Alors qu'ils se sont rencontrés lors du sommet du G20, Barack Obama et Vladimir Poutine ont jugé que les «terrifiantes attaques terroristes de Paris» rendaient encore plus urgente la recherche d'une solution dans le conflit qui ravage la Syrie, selon un responsable américain. Le dirigeant américain et son homologue russe ont souligné la nécessité de négociations menées sous l'égide de l'ONU entre le régime et l'opposition ainsi que l'instauration d'un cessez-le-feu.

17h06 Après une convocation des partis politiques français à l'Élysée par le président de la République, Gérard Larcher, le président du Sénat, a annoncé une adaptation du texte de 1955 sur l'état d'urgence«Il y aura un débat, [qui se prolongera] quelques jours après, à l’occasion de la prorogation de l'état d'urgence. Ce sera l'occasion d'ajuster, d'adapter le texte de 1955, a indiqué le sénateur des Yvelines. Je crois que c'est souhaité de part et d'autre. Ce travail sera conduit par nos deux commissions, dans un temps qui sera nécessairement restreint parce qu'après douze jours, l'état d'urgence doit être prolongé par le Parlement.»

17h03 Selon des sources récoltées par l'AFP et Le Monde, trois frères sont impliqués dans l'enquête après les attaques du 13 novembre. L'un est mort dans les attentats, le deuxième est en garde à vue en Belgique, sans que l'on sache s'il a participé ou non aux attaques, et les services antiterroristes sont sans nouvelles du troisième. Il pourrait être l'un des kamikazes ou être en fuite, selon des sources de l'AFP.

16h52 L'AFP est revenu sur le profil du seul terroriste identifié, Omar Ismaïl Mostefaï. Le kamikaze français, qui s'est fait exploser au Bataclan, «s'est radicalisé à Chartres», une ville qu'il a quittée en 2012, selon le maire de la ville Jean-Pierre Gorges. L'édile a également ajouté que la police avait «repéré» Omar Ismaïl Mostefaï en 2010. 

16h46 Manuel Valls a défendu une «union sacrée» en France après les attaques et a tendu une main à l'opposition, assurant que l'exécutif serait «très attentif» à ses propositions. «Nous sommes, nous, disposés à entendre toutes les propositions qui permettent dans le cadre de cette union sacrée, d'être efficaces», a affirmé le Premier ministre en marge d'un passage dimanche à la préfecture de police de Paris, alors que les appels se multiplient à droite pour des changements en matière de sécurité ou sur le dossier syrien. Du côté du parti Les Républicains, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont exprimé leurs divergences sur l'unité nationale prônée par le maire de Bordeaux. Le président du parti préfère parler lui de «solidarité» avec le gouvernement. 

16h33 Selon The Daily Beast, le terroriste français Salim Benghalem devrait faire partie d'une petite liste de noms de commanditaires envisageables des attentats du 13 novembre. De nombreuses informations ont été récoltées sur cet individu. 

16h26 Pour Ursula von der Leyen, la ministre de la Défense allemande, les djihadistes ne se servent pas des flux de réfugiés pour rejoindre l'Europe, en raison des dangers de la route migratoire. «Le terrorisme est organisé de telle manière qu'il ne se risquerait pas sur les routes pénibles des réfugiés, qui incluent des traversées en haute mer aux risques mortels, a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse diffusée à la télévision. C'est pourquoi j'appelle à la retenue devant les amalgames entre le terrorisme et les réfugiés.» La ministre de la Défense allemande a réagit en raison de la découverte d'un passeport syrien à proximité d'un des kamikazes lors de l'attaque aux abords du Stade de France. 

16h17 Le président de la République est actuellement en train de rencontrer les représentants du Parlement en ce moment. 

15h42 Ben Rhodes, un conseiller de Barack Obama à la sécurité nationale, a déclaré que les États-Unis allaient intensifier leur coopération militaire et le partage de renseignements avec la France: «les Français sont avec nous en Syrie et en Irak et conduisent des frappes aériennes. Nous voulons continuer à intensifier cette coordination». 

15h28 Le parquet belge a également indiqué que les les «deux voitures immatriculées en Belgique» retrouvées par les enquêteurs français à Paris et à Montreuil, en banlieue parisienne, ont été louées «en début de semaine dans la région bruxelloise»Le Monde explique que l'enquête s'oriente vers trois frères français résidant en Belgique, selon plusieurs sources judiciaires et policières. Deux d'entre eux ont leur nom sur les contrats de location des véhicules.

15h09 Le parquet belge a annoncé que deux Français ayant résidé en Belgique, à Bruxelles et Molenbeek-Saint-Jean, font partie des terroristes tués lors des attentats du 13 novembre. 

14h57 La police a demandé via Twitter à ne pas relayer les photos prises sur les lieux des crimes par respect pour la douleur des familles et la dignité des victimes. 

14h52 Les responsables politiques de tous bords commencent à arriver à l'Elysée où ils doivent être reçus par le président de la République. 

14h47 Le discours de François Hollande demain devant le Parlement réuni en congrés sera suivi des prises de paroles des différents groupes parlementaires, à la demande de l'opposition. 

14h44 Dominique de Villepin, invité du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, a récusé l'utilisation du terme de «guerre» concernant la lutte contre Daech. Il explique qu'une telle rhétorique fait le jeu de l'ennemi: «Ils veulent nous diviser et pousser notre pays à la guerre civile».

14h15 ITélé signale que le gouvernement a prévu le déploiement de 10.000 militaires sur l'ensemble du territoire national mardi. Il y en avait 7.000 avant les attaques. Le nombre de soldats à paris sera porté de 4.000 à 5.000 dès ce soir. 

14h06 Gérard Larcher, le président du Sénat (LR) s'est exprimé sur les ondes d'Europe 1 au sujet du discours de François Hollande devant le Parlement réuni en Congrès prévu lundi: «Le temps de l’action est venue». Il a détaillé plus précisément les actions qu'il attendait de l'exécutif: une fermeture temporaire des frontières, un renforcement des contrôles aux frontières de l'espace Shengen, la fermeture des lieux de culte fondamentalistes ou enfin la reconduction hors du territoire de ressortissants étrangers s'étant radicalisés. 

13h58 3.000 personnes se sont réunies sur le parvis de la résidence de France de Tokyo en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre et en soutien à la France. 

13h47 Bernard Cazeneuve a réclamé la tenue d'un conseil extraordinaire des ministres de l'Intérieur de l'Union européenne pour «renforcer» la lutte antiterroriste après les attentats de Paris, a indiqué dimanche le ministère de l'Intérieur. Le représentant de la Place Beauvau a affirmé qu'il était «urgent» d'accélérer «le calendrier de négociation et de mise en oeuvre», appelant à la création d'un «PNR (fichier européen des passagers aériens efficace», «d'un cadre pour lutter contre le financement du terrorisme» et d'une «législation solide et efficace sur le contrôle des armes à feu»

13h03 Au moins cinq personnes ont été arrêtées samedi dans la commune belge de Molenbeek-Saint-Jean, en lien avec les attentats de Paris qui ont fait 129 morts, a affirmé dimanche la bourgmestre (maire) Françoise Schepmans, selon l'AFP. Dimanche matin, le correspondant du Monde à Bruxelles indiquait déjà que trois hommes avaient été arrêtés. «On peut envisager qu'il s'agit d'un réseau», a estimé Françoise Schepmans lors d'un débat sur la télévision publique belge RTBF, sans préciser si ces interpellations s'étaient déroulées simultanément ou après celles déjà annoncées.

12h52 Une manifestation anti-immigrations et anti-réfugiés à Pontivy (Morbihan) de l'Adsav (mouvement nationaliste breton d'extrême-droite), prévue depuis plusieurs semaines, a basculé dans la violence samedi 14 novembre. Des témoins interrogés par France Bleu ont raconté que des membres du mouvement «se sont défoulés sur un passant d'origine maghrébine».

12h42 Le suspect monténégrin qui a été arrêté en Allemagne en possession d'explosifs et d'armes dans son véhicule a refusé de s'exprimer sur les attentats de Paris. «Nous voulons parler (des attaques de Paris) avec lui, mais il ne veut pas parler. En tout cas pas sur ce thème», a dit un porte-parole de la police bavaroise selon l'AFP. La police ne peut donc établir un lien entre l'homme, qui a indiqué n'avoir «aucune connaissance» des armes dans sa voiture, et les attentats. 

12h10 Manuel Valls a fait une allocution devant l'École militaire et a annoncé que 103 victimes sur 129 avaient été identifiées. Déjà sur les réseaux sociaux, les avis de recherche étaient peu à peu remplacés par des avis de décès. Un site mis en place par le ministère de l'Intérieur a été mis en place pour aider à la recherche des disparus. 

11h52 Selon des sources proches du parti Les Républicains citées par l'AFP, le président du parti Nicolas Sarkozy va demander un report de plusieurs mois de la COP21, qui doit se tenir du 30 novembre au 11 décembre. «La maintenir, c'est prendre des risques incroyables» et «ce n'est pas raisonnable», ont ajouté ces sources. Cette information a été démentie par les proches de l'ancien président de la République. 

11h35 Plus de cinq millions de personnes ont utilisé le bouton d'urgence mis en place par Facebook lors des attentats, a annoncé le réseau social dimanche. 

11h26 Selon des informations du Figaro, confirmées par l'AFP qui cite une source judiciaire, des kalachnikovs «du même type que ceux utilisés dans les fusillades» ont été retrouvées dans la voiture à Montreuil, utilisée par les terroristes. 

10h48 Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, a déclaré selon l'AFP qu'il n'y avait «pas lieu de revoir dans leur ensemble» les politiques sur les réfugiés. 

10h45 Une cellule de soutien psychologique a été mise en place à l'école Parmentier, dans le Xe arrondissement de Paris. 

10h38 «La meilleure façon de répondre à la violence et à la folie de ces hommes, c’est de continuer à vivre normalement et à défendre ses idées en respectant les autres.» C'est la conclusion d'une page du magazine pour enfant Astrapi, qui explique les attentats de Paris aux plus jeunes. 

10h05 Le correspondant à Bruxelles du Figaro rappelle que c'est la quatrième fois en dix-huit mois qu'un attentat ou une tentative d'attentat est relié à la commune de Bruxelles de Molenbeek. «Ma vraie surprise, c'est quand il n'y a pas de filière belge derrière un attentat et quand la piste ne fait pas halte à Molenbeek», dit Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme et ancien de la DGSE. 

9h40 Terrifiant témoignage d'une Américaine présente au Bataclan vendredi soir.

 

you never think it will happen to you. It was just a friday night at a rock show. the atmosphere was so happy and...

Posted by Isobel Bowdery on Saturday, November 14, 2015

 

9h15 De nombreuses fausses photos et fausses informations circulent depuis trente-six-heures: Le Monde, Buzzfeed ou francetvinfo ont vérifié ce qui était vrai ou non.

Et si vous avez vu circuler sur les réseaux sociaux un texte présenté comme venant du New York Times, sachez qu'il n'a jamais été publié par le quotidien américain. C'est le commentaire d'une lectrice.

9h07 La deuxième voiture des terroristes –la Seat Leon noire avec laquelle ont été perpétrées les fusillades sur les terrasses des cafés et restaurants dans les Xe et XIe arrondissements– a été retrouvée à Montreuil, d'après une source policière qui a parlé à l'AFP.

9h00 «Paris est une ville lumière, cette lumière ne s'éteindra jamais. On vous envoie tout notre soutien ce soir. Nous sommes de tout cœur avec vous.» Samedi aux Etats-Unis, l'émission phare «Saturday Night Live», où ont récemment été invités Donald Trump et Hillary Clinton, a tenu à commencer l'émission avec un message (en français) pour les Français après les attentats du 13 novembre.

Regardez la courte et émouvante prise de parole de l'humouriste Cecily Strong.

8h50 Trois hommes ont été arrêtés en Belgique, dont un homme présent vendredi soir, rapporte le correspondant en Belgique du Monde.

8h30 «Les Syriens ont fui leur pays pour vivre en paix, les tueurs les ont suivis en Europe». L'homme qui tient ces propos à Buzzfeed.com, Moaz Shaklab, a quitté Homs il y a deux ans pour s'installer en France. Au lendemain des attentats, revendiqués par l'organisation Etat islamique, qui ont coûté la vie à au moins 129 personnes en région parisienne, le site américain a interrogé plusieurs Syriens réfugiés dans l'Hexagone.

8h10 Après la conférence de presse du procureur François Molins, on en sait un peu plus sur Omar Ismaïl Mostefaï, un des kamikazes présent au Bataclan. Un homme de 29 ans originaire de Courcouronnes et qui vivait à Chartes. Selon les informations du Monde«Ismaël Omar Mostefaï a très probablement séjourné en Syrie durant quelques mois, à l’hiver 2013-2014. Les enquêteurs ont retrouvé la trace de son passage en Turquie, voie d’entrée privilégiée pour rejoindre le théâtre syrien.»

8h05 Les trois jours de deuil national ont commencé. Ils ont été décrétés par François Hollande au lendemain des attentats à Paris et Saint-Denis. Durant le deuil national, les drapeaux sont mis en berne et hissés à mi-mât sur les édifices publics et les administrations peuvent être fermées.

La France est en deuil après les attaques terroristes multiples qui ont fait, vendredi 13 novembre, au moins 129 morts et 352 blessés, dont 99 en situation d'urgence absolue. Une enquête de grande ampleur est en cours en France, avec des ramifications en Belgique, où des interpellations ont eu lieu samedi. Vous pouvez retrouver dans nos autres lives les récits de la soirée de vendredi et de la journée de samedi. Vous pouvez aussi retrouver dans cet article la liste de tous nos articles sur le sujet.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte