AllemagneFrance

L'Allemagne enquête sur les possibles liens entre un homme arrêté le 5 novembre et les attaques de Paris

Repéré par Annabelle Georgen, mis à jour le 15.11.2015 à 0 h 11

Repéré sur Der Spiegel, Bayerischer Rundfunk

A Berlin, le 14 novembre 2015. REUTERS/Hannibal Hanschke.

A Berlin, le 14 novembre 2015. REUTERS/Hannibal Hanschke.

Le 5 novembre 2015, des policiers bavarois ont contrôlé une Golf circulant sur l'autoroute A8 au niveau de Bad Feilnbach, au sud de Munich. À l'intérieur se trouvaient des armes lourdes et des explosifs, dont la rédaction du Spiegel Online a obtenu la liste ce samedi 14 novembre dans l'après-midi:

– huit kalachnikovs avec munitions
– deux pistolets
– un revolver
– deux grenades à main
– 200 grammes de charges explosives (TNT)

Le conducteur, un certain Vlatko V., âgé de 51 ans et selon toute vraisemblance originaire du Monténégro, a été immédiatement arrêté par la police après la fouille du véhicule. Les autorités allemandes cherchent désormais à savoir si l'homme aurait un lien avec les attentats qui ont frappé Paris dans la soirée du 13 novembre.

D'après les informations de la station de radio Bayerischer Rundfunk, tout porte en effet à croire que Vlatko V. se rendait en France. Interviewé par la station, le ministre de l'Intérieur de la Bavière, Joachim Herrmann (CSU), a indiqué:

«Nous sommes en train de procéder à d'intensives vérifications en coopération avec les autorités françaises afin de savoir s'il y a un lien avec les événéments de Paris.»

Il a également ajouté que les données que contenaient le système de navigation du véhicule qui transportait les armes et le portable du conducteur «indiquaient clairement que l'homme voulait aller en France».

Les autorités françaises auraient d'ailleurs été informées de cette menace potentielle dès l'arrestation du conducteur, d'après la station de radio bavaroise, ajoute le Spiegel Online:

«D'après BR, Paris a réagi avec retenue, demandant à que la police allemande dépose une demande d'entraide si elle souhaitait recevoir des informations de la part de la France.»

D'après un porte-parole de l'Office criminel du Land de Bavière, un mandat d'arrêt a entre-temps été lancé contre Vlatko V.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte