Tech & internetFrance

«Peace for Paris», l’illustration symbole de la solidarité après les attaques

Repéré par Grégor Brandy, mis à jour le 14.11.2015 à 17 h 29

Repéré sur The Daily Dot

Parmi tous les dessins et images utilisées pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes du 13 novembre, une revient de plus en plus souvent.

Peace for Paris. Jean Jullien

Peace for Paris. Jean Jullien

Comme avec les attentats contre Charlie Hebdo, en janvier dernier, les gens ont décidé de passer par les images pour faire passer leurs messages de soutien. Nous racontions ainsi dans la nuit du 13 au 14 novembre que, dans les heures qui ont suivi les attaques, de nombreux dessins ont été publiés sur internet pour rendre hommage aux victimes des attentats terroristes.

Parmi tous ces dessins, un semblait revenir plus régulièrement que les autres. À minuit, Jean Jullien, un graphiste français vivant à Londres, postait cette image sur son site personnel, sur Twitter, et sur Instagram, à chaque fois accompagné de la légende «Peace for Paris» («Paix pour Paris»).

Contacté par Slate.fr, Jean Jullien a raconté comment cette image lui est venue:

«J'ai vu les infos comme tout le monde hier soir et j'ai tout de suite voulu réagir par un message de paix. Le dessin est ma manière de m'exprimer, voilà pourquoi j'ai partagé ce symbole. C'est une image pour tout le monde, un symbole à chaud pour la paix et l'unité.»

Ce samedi 14 novembre au matin, elle compte plus de 33.000 retweets, sans compter les milliers de reprises sur des comptes personnels Twitter, Instagram ou Facebook, où elle est parfois reprise avec d’autres couleurs.

 

"Peace for Paris" Illustration by @jean_jullien #jesuisparis

Une photo publiée par Instagram (@instagram) le

 

The Daily Dot indique que, à la suite de tous ces reposts, plusieurs personnes ont pensé que c’était une image de Banksy, comme les personnes derrière le compte Twitter de Yahoo France:

Comme nous le racontions en août dernier, après l'attribution erronée d'une photo poignante qui symbolisait la tragédie des migrants et réfugiés au street-artist de Bristol, «ce genre de phénomène viral autour de Banksy est fréquent: en janvier dernier, on lui avait ainsi faussement attribué un dessin hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte