Partager cet article

Facebook songe à avertir les parents qui partagent publiquement les photos de leurs enfants

La présidente chilienne Michelle Bachelet fait un selfie avec Valentina, une jeune fille malade, à Santiago le 28 février 2015 |REUTERS / Ximena Navarro

La présidente chilienne Michelle Bachelet fait un selfie avec Valentina, une jeune fille malade, à Santiago le 28 février 2015 |REUTERS / Ximena Navarro

Le dispositif permettrait de mieux protéger la vie privée des usagers.

Le droit à l'image et la protection de la vie privée sont strictement réglementés en France. Sans autorisation, personne ne peut librement diffuser des photos de personne mineure. Seulement voilà, des parents peuvent, par choix parfois mais aussi par inadvertance ou inconscience, rendre publiques des photos de leurs enfants via des réseaux sociaux. Sans aucune restriction à leur cercle d'amis. 

Des bébés à la sortie de la maternité, aux enfants jouant joyeusement dans un parc en passant par des photos dans le bain, ce qui semble être de simples clichés de la vie quotidienne peuvent se transformer en véritable cauchemar s'ils se retrouvent entre de mauvaises mains. Le site The Next Web rapporte que Facebook pourrait tenter d’endiguer le phénomène en avertissant les parents avant la publication d’une photo.

Reconnaissance faciale

Lors d’un évènement médiatique qui se tenait mercredi 11 novembre à Bloomsbury, le vice-président à l’ingénierie de Facebook, Jay Parikh, a évoqué le problème et la solution que le réseau social pourrait mettre en place: 

«Si je souhaite envoyer une photo de mes enfants en train de jouer dans un parc sur Facebook et que je n’ai pas remarqué que le partage est public, le système auquel on pense pourrait me dire: “hey, attends une seconde, c’est une photo de tes enfants que tu montres d’habitude uniquement à ta famille, es-tu sûr de vouloir la partager en public?»

Si rien n'est encore officiellement acté, les nouveaux algorithmes du groupe du Mark Zuckerberg pourraient bien apporter de nombreux changement sur le site. La reconnaissance faciale, qui permettrait d’estimer l’âge de la personne prise en photo, aiderait sans doute considérablement à faire le tri dans les deux milliards de photos qui sont téléchargées chaque jour sur Facebook.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte