Boire & manger / Monde

En Arabie saoudite, un trafiquant arrêté avec 48.000 canettes de bière déguisées en Pepsi

Temps de lecture : 2 min

L'alcool y étant illégal, les contrebandiers se doivent d'être créatifs.

/
Capture d'écran Twitter

L'alcool est illégal en Arabie Saoudite, mais de nombreux Saoudiens ont des stocks privés qu'ils obtiennent sur le marché noir. Aux frontières du royaume, la police arrête régulièrement des individus qui tentent de faire entrer ces produits interdits sur le territoire. Pour échapper aux contrôles, ils sont de plus en plus créatifs.

Cette semaine, un trafiquant a tenté de faire passer un camion rempli de 48.000 canettes de bière Heineken recouvertes d'autocollants avec le logo Pepsi, rapporte le Washington Post.

Amusés, les douaniers ont partagé leur découverte sur Twitter:

Mauvais déguisement

Le responsable des douanes à la frontière avec les Émirats Arabes Unis a ainsi résumé les faits:

«Un camion transportant ce qui, à première vue, ressemblait à des canettes de Pepsi a été arrêté. Après les fouilles habituelles, il est devenu évident que des bières alcoolisées avaient été recouvertes d'autocollants avec le logo Pepsi.»

Il y a même une vidéo qui permet encore mieux d'apprécier le travail de déguisement des canettes:


Sévèrement puni

En septembre dernier, une autre tentative ingénieuse de trafic d'alcool en Arabie Saoudite avait été relayée dans les médias. Sous sa tunique blanche traditionnelle, un homme portait un pantalon avec des poches faites sur mesure contenant douze bouteilles d'alcool à différents endroits du corps.

Les punitions pour ce genre de crimes peuvent être sévères. Un Anglais de 74 ans a fait un an de prison et a été condamné à 350 coups de fouet pour avoir transporté du vin artisanal dans sa voiture. Cet automne, les pressions diplomatiques exercées par le gouvernement anglais lui ont permis d'échapper à la punition et de quitter le royaume.

Slate.fr

Newsletters

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

Jean-François Revel, académicien, gourmet et arpenteur de restaurants

De lui, on retient ses nombreux écrits. L'écrivain et journaliste avait une passion: la gastronomie, surtout avec ses amis. Portrait d'un homme de (bons) goûts.

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Convaincre un fou de whisky de passer au rhum: mode d'emploi

Votre mission si vous l’acceptez: convertir au spiritueux de canne un amateur de single malt. Malgré les cris d’orfraie qu'il ne manquera pas de lancer, rassurez-vous, c'est moins compliqué qu'il n'y paraît.

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Les restaurants sont devenus bruyants (et ce n'est pas uniquement la faute des clients)

Le bruit arrive en haut du classement des plaintes de la clientèle.

Newsletters