Partager cet article

Cet écrivain a traqué une jeune femme qui avait fait une critique négative de son roman

La passion de la création par Léonid Pasternak,  via Wikipedia, License CC

La passion de la création par Léonid Pasternak, via Wikipedia, License CC

Richard Brittain est connu en Angleterre pour être un ancien champion d'une émission télé. Mais il est aussi écrivain, l'auteur de The World Rose. Et il sera désormais connu pour ce fait divers: en 2014, il a traqué une jeune femme qui avait écrit une critique négative de son roman sur Amazon, a voyagé de Bedford, près de Londres, jusqu'en Ecosse pour la retrouver. Et lui casser une bouteille sur la tête. 

The World Rose, selon Amazon, se résume ainsi: «un conte de féé amoureux épique situé dans un ancien monde semi-fictionnel, contenant des éléments d'action, d'aventure, de poésie et de comédie»...

Après la mise en ligne du prologue de l'ouvrage par l'auteur, sur la plateforme Wattpad, des critiques avaient commencé à apparaître. Dans un post de blog de septembre 2014, Richard Brittain expliquait: 

«Les louanges que j'ai reçu sont remarquables et m'ont fait me sentir super bien; j'ai été comparé à Dickens, Shakespeare, Rowling, Raymond E Feist et Nora Roberts»...

Mais tout le monde n'est pas de cet avis. Paige Rolland par exemple. 

La jeune femme lit le prologue sur Wattpad, et ne l'apprécie pas particulièrement. Elle décide d'en faire un compte-rendu sur Amazon, où le livre est en vente. Elle écrit alors:

«En tant que lectrice, je me suis ennuyée à me taper la tête contre les murs, et très déçue d'un livre pour lequel j'aurais pu dépenser de l'argent. En tant qu'auteure, (et bien qu'auteure amateure) je suis consternée que quiconque puisse penser que ces pages sont dignes d'être mises en ventes». Plus loin, elle ajoute: 

«Une prose beaucoup trop prétentieuse, qui révèle trop de choses, et un personnage principal que je déteste déjà»

Elle note encore: «Malheureusement, M. Brittain est connu sur Wattpad pour menacer les utilisateurs qui ne chantent pas ses louanges (priez pour moi)».

Brittain se met à traquer Paige Rolland via Facebook, trouve où elle habite, où elle travaille. 

Le 3 octobre 2014, il se rend à Glenrothes, au Nord de Glasgow, au magazin Asda dans lequel elle est employée. Le procureur raconte qu'il se rend alors au rayon alcool et prend une bouteille de vin, puis se rend dans l'aile où travaille Rolland. Il l'approche par derrière alors qu'elle est à genoux, en train de prendre des paquets de céréales sur l'étagère la plus basse du rayon. Et sans un mot, sans un cri, il lui écrase la bouteille sur le crâne. Paige est blessée immédiatement et perd un instant connaissance. 

Dans l'affaire jugée mi-novembre, l'écrivain a admis les faits; la peine n'a pas encore été prononcée. Mais elle sera sans doute influencée par les antécédents de l'auteur. Avant d'agresser Paige Rolland, il avait déjà harcelé une jeune femme, et l'avait raconté dans un post de blog dont nous vous avions parlé. A l'époque (en octobre 2014) nous ne savions pas encore si le récit de «stalker» que faisait Brittain sur son blog était fictif ou non. Il ne l'était pas. Il écrivait alors: 

«Je lui ai écrit des lettres d’amour. J’avais encore son adresse, obtenue sur les formulaires qu’elle avait remplis pour le défi de l’université. [...] J’ai aussi laissé des messages sur son téléphone [...] Cela peut sembler un peu trop, mais j’aurais eu l’impression de renier mon amour si je n’avais rien fait. Finalement, elle a contacté la police.»

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte