Partager cet article

Comment les données des satellites peuvent aider à combattre la pauvreté

Satellites flottants | Rodrigo Carvalho via Flickr CC License by

Satellites flottants | Rodrigo Carvalho via Flickr CC License by

La Banque mondiale s’est associée à une entreprise d’analyse satellitaire et de données pour mieux comprendre les besoins du monde.

Comment estimer la pauvreté d’un pays ou d’une région quand les données manquent? Une étude de la Banque mondiale a montré qu’entre 2002 et 2011 cinquante-sept pays n’ont pas fourni d’estimation de la pauvreté, ou n’en ont fourni qu’une seule. Pour pallier cette carence de données, la Banque mondiale s’est associée avec Orbital Insight, une société d’analyse satellitaire et de données. L’objectif: calculer les taux de pauvreté des pays et identifier les endroits où les investissements sont les plus cruciaux.

«La restriction de données est un problème grave, indique David Newhouse, économiste à la Banque mondiale, au magazine américain Fast Company. En particulier dans les pays où nous en avons le plus besoin. Cette technologie est susceptible de nous aider à acquérir des données de plus en plus fréquemment et à un niveau de détail plus fin que ce qui est actuellement possible.»

Première étude au Sri-Lanka

Une étude pilote va être menée au Sri Lanka. À partir des nombreux satellites qui passent au-dessus de la planète, des milliers de clichés vont pouvoir être pris. Les ingénieurs souhaitent d’abord analyser les images et noter ce qui correspond à une maison, une voiture ou un arbre. En enregistrant les caractéristiques de chaque élément, l’ordinateur apprendra ensuite à les identifier automatiquement et à les répertorier sans intervention humaine.

Pour Orbital Insight, qui s’explique sur la plateforme Medium, il existe, dans un pays en développement, beaucoup d’éléments visuels témoignant de la santé économique d’un pays qui peuvent être analysés depuis l’espace et par les satellites:

«Par exemple, en comparant des images satellites d’une ville de 2010 à 2015, l’intelligence artificielle d’Orbital Insight pourrait compter plus de voitures sur la route, ce qui suggérerait une augmentation des revenus et de la prospérité de la région, explique la société. D’autres indications de croissance pourraient venir de l’observation de la vitesse à laquelle les bâtiments et les routes sont construits.»

Le physicien britannique Stephen Hawking avait déjà déclaré que l’intelligence artificielle pourrait éradiquer «la guerre, la maladie et la pauvreté».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte