Monde / Life

Hitler était-il une femme?

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs américains affirment avoir démontré que le fragment de crâne gardé par les renseignements soviétiques, qui pensaient qu'il s'agissait de celui d'Adolf Hitler, pendant des décennies est en fait celui d'une femme de moins de 40 ans non-identifiée, rapporte l'AFP.

Cette découverte pourrait remettre en question la version officielle des dernières heures de la vie du dictateur allemand, selon laquelle il se serait suicidé en compagnie d'Eva Braün en avalant une pilule de cyanure puis en se tirant une balle dans la tête le 30 avril 1945, pendant les bombardements russes sur Berlin.

Cette version s'appuyait notamment sur le crâne détenu par les russes, qui présente un trou de balle, et exhibé à Moscou en 2000. Des analyses d'ADN effectuées sur ce crâne ont été étudiées dans le laboratoire génétique de l'université du Connecticut et les résultats ont été diffusés dans un documentaire de la chaîne History Channel.

L'archéologue et spécialiste des os Nick Bellantoni, de l'université du Connecticut, affirme qu'il avait tout de suite senti que quelque chose ne tournait pas rond: «L'ossature paraissait très fine; les os d'homme ont tendance à être plus robustes.»

Bellantoni s'est lui-même rendu à Moscou pour prélever un échantillon d'ADN sur le fameux crâne, et son équipe s'est mise au travail au laboratoire de l'université en mai dernier.

Les résultats des travaux décrédibilisent donc la seule preuve qu'Hitler s'était effectivement tiré une balle dans la tête, et relancent toutes les théories les plus fantaisistes et même la possibilité qu'Hitler ne soit pas mort dans le bunker, explique le Guardian.

«Pendant des décennies après la guerre, le sort du corps d'Hitler était entouré de secret», écrit dans le quotidien britannique Uki Goni, auteur d'un livre sur la fuite des criminels de guerre nazis hors d'Europe. En mai 1945, l'armée rouge déterra ce qu'elle pensait être le corps d'Hitler à proximité de son bunker et pratiqua une autopsie secrète. La mâchoire du squelette correspondait au dossier dentaire du dictateur, et le corps n'avait qu'un testicule, une particularité que la rumeur attribuait également à Hitler.

Image de une: Adolf Hitler, wikipediaCC

[Lire l'article complet sur l'AFP]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters