Tech & internet

[VIDÉO] Une entreprise japonaise a décidé de transformer votre bras en clavier virtuel

Temps de lecture : 2 min

L'appareil sera disponible à partir de l'année prochaine.

The Wall Street Journal (via YouTube)

Un clavier virtuel sur un bras. C'est l'idée d'une entreprise japonaise, NEC, qui a «créé une interface utilisateur qui affiche un clavier en réalité augmentée sur le bras d'une personne en utilisant des lunettes et une montre connectée», explique le Wall Street Journal:

«Sur l'ArmKeypad [c'est son nom] les lunettes sont utilisées pour que l'on puisse voir les touches et détecter les mouvements du doigt, tandis que la montrer peut sentir le moment où l'on tape sur les touches et changer l'affichage du clavier.»

Mashable raconte de son côté que l'entreprise estime que ce clavier virtuel pourrait être utilisé dans différentes secteurs, comme «la santé, la construction, la production, ou même la sécurité»:

«Conçu comme un moyen pour les employés d'avoir les mains libres pour travailler et de conserver en même temps la possibilité de rentrer du texte dans une base de données, l'entreprise le décrit comme plus approprié que les autres méthodes nouvelle-génération comme les interfaces vocales, qui sont compliquées à utiliser dans des environnements bruyants.»

L'ARmKeypad devrait être commercialisée en 2016, au Japon, précise le Wall Street Journal qui indique qu'on ne connait cependant pas son prix.

Newsletters

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Sans façades ni limites: ce musée virtuel porté par la blockchain illustre l'avenir d'internet

Les cerveaux derrière le musée imaginé pour héberger l'œuvre digitale de Beeple à 69 millions de dollars révèlent en exclusivité pour Slate.fr les fondations du projet qui pourrait modifier notre rapport à l'art –et l'avenir du web.

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

«On a inventé le crypto-communisme»: les acheteurs du NFT à 69 millions nous livrent leurs confidences

Dans leur premier entretien avec un média français, les fondateurs de Metapurse évoquent le tourbillon «post-Beeple», leurs ambitions pédagogiques, leur musée virtuel (et remercient Mark Zuckerberg d'avoir agité le drapeau du métavers).

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Comment utiliser les réseaux sociaux sans bousiller sa santé mentale

Ça va être difficile, mais c'est pour votre bien.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio